NOUVELLES

Pakistan: Pervez Musharraf évite un lancer de soulier

29/03/2013 10:03 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

KARACHI, Pakistan - Un avocat en colère a balancé un soulier en direction de l'ancien président pakistanais Pervez Musharraf alors que celui-ci se dirigeait vers un tribunal du sud du pays, vendredi, afin de faire face à des accusations après quatre années passées en exil volontaire.

Pendant ce temps, dans le nord-ouest du pays, un kamikaze taliban faisait sauter le convoi d'un commandant paramilitaire, faisant 11 victimes, dont un bambin âgé de quatre mois, selon les autorités policières.

Pervez Musharraf, qui a pris le pouvoir à la suite d'un coup d'État militaire en 1999 avant d'en être chassé près d'une décennie plus tard, est honni par de nombreux avocats pakistanais depuis qu'il a suspendu le juge en chef de la Cour suprême alors qu'il tenait les rênes du pays.

L'avocat qui a lancé un soulier à l'ancien président avait trouvé un moyen de se retrouver dans un corridor du tribunal de Karachi, entouré d'une flopée de journalistes, de gardiens de sécurité et de journalistes, selon le policier Nasir Abaf.

Le soulier n'a pas atteint M. Musharraf, et aucune accusation n'a été déposée contre l'avocat.

Le lancer du soulier est l'une des pires insultes dans les pays musulmans, puisque les semelles des chaussures sont considérées souillées.

PLUS:pc