NOUVELLES

L'Iran condamne la nouvelle "ambassade" de l'opposition syrienne au Qatar

29/03/2013 06:51 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

Un responsable de la diplomatie iranienne a condamné vendredi la décision "hâtive et irrationnelle" du Qatar d'autoriser l'opposition syrienne à ouvrir une représentation diplomatique à Doha.

"Le geste théâtral du Qatar de donner l'ambassade de Syrie à un groupe n'ayant pas les suffrages du peuple est hâtif et irrationnel", a déclaré le ministre adjoint des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, estimant que "le peuple syrien ne permettra pas à d'autres de décider du sort du pays".

"Il est dans l'intérêt du Qatar d'arrêter d'agir de façon si hâtive et d'intensifier le bain de sang contre le peuple syrien", a ajouté le responsable, chargé des pays arabes et africains au sein du ministère, cité par l'agence officielle Irna.

M. Amir-Abdolahhian a réitéré le soutien de l'Iran au régime de Damas et "souligné l'importance d'un dialogue national comme la meilleure voie politique" pour un règlement du conflit qui a fait plus de 70.000 morts en deux ans, selon l'ONU.

Le chef démissionnaire de la Coalition nationale syrienne, Ahmad Moaz Al-Khatib, et le ministre d'Etat des Affaires étrangères du Qatar, Khaled Al-Attiya, ont inauguré mercredi l'"ambassade de la Coalition nationale syrienne", dont les bureaux ont été offerts par Doha, dans une villa du quartier diplomatique de la capitale. L'ambassade de Syrie est pour sa part fermée.

Le Qatar est considéré comme le principal bailleur de fonds de l'opposition syrienne à qui la Ligue arabe a attribué mardi, lors d'un sommet à à Doha, le siège de Damas au sein de l'institution.

L'Iran, principal allié régional du régime de Bachar al-Assad, dénonce régulièrement le soutien des pays occidentaux et de certains pays arabes aux rebelles syriens, qualifiés de "terroristes".

fpn/cyj/vl

PLUS:afp