NOUVELLES

L'Alberta demande à Suncor de revoir la gestion de ses bassins d'eaux usées

29/03/2013 04:48 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT

Le gouvernement albertain demande à la pétrolière Suncor de revoir la façon dont elle gère un des bassins de son système de traitement des eaux usées, après qu'elle eut échoué à des tests de toxicité en 2011.

Des tests effectués par Suncor en mars 2011 avaient révélé des niveaux de toxicité plus grands que les normes permises dans un bassin d'eaux usées près de Fort McMurray, selon un communiqué de la province publié jeudi.

La pétrolière avait alors fermé la valve de son bassin d'où s'étaient écoulées des eaux contaminées durant trois jours.

Elle avait par la suite échoué d'autres évaluations, notamment une consistant à placer des truites arc-en-ciel dans l'eau afin de détecter la présence de certains contaminants. Les poissons étaient morts, confirmant la présence des produits toxiques.

Le bassin en question est le même où une fuite s'est produite il y a quelques jours. La pétrolière Suncor soutient qu'aucun résidu de bitume n'a été détecté dans les eaux usées qui se sont déversées cette semaine.

L'ordre d'exécution envoyé par la province demande à Suncor :

  • de suspendre l'écoulement des eaux usées du bassin C tant que des mesures correctives n'auront pas été mises en place;
  • d'identifier la source des contaminants;
  • de faire évaluer son bassin par des ingénieurs pour atténuer les risques;
  • d'améliorer la surveillance de son système de bassins de traitements des eaux usées.

La pétrolière a jusqu'au 30 avril pour remettre un plan d'identification et de surveillance de la toxicité au ministère de l'Environnement de la province.

En 2011, Suncor avait également plaidé coupable à des accusations environnementales pour avoir contrevenu à la Loi sur l'eau en Alberta dans une autre affaire.

PLUS:rc