NOUVELLES

La presse chypriote souligne la dignité à la réouverture des banques

29/03/2013 07:04 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

La presse chypriote saluait vendredi la dignité des habitants de l'île à la réouverture des banques jeudi, marquée par le calme et la résignation des clients qui ne se sont pas précipités pour effectuer des retraits.

"Vous avez l'euro, nous avons la civilisation", titrait le quotidien indépendant Politis, estimant que les Chypriotes s'étaient "montrés plus dignes que leurs dirigeants".

Le quotidien à grand tirage Phileleftheros a vu dans le calme devant les banques "le premier message d'optimisme" en près de deux semaines de tourmente.

"Panique bancaire évitée, Chypre la meurtrie essaie de faire démarrer son économie post-sauvetage", annonçait pour sa part l'hebdomadaire anglophone Cyprus Weekly.

"Les gens se sont distingués par leur maturité", annonçait aussi le quotidien Simerini, en reprenant le terme employé jeudi par le président Nicos Anastasiades pour remercier ses administrés de leur sens des responsabilités, tout en évoquant dans un autre article la situation des Chypriotes étudiant à l'étranger et se désespérant de trouver un emploi à leur retour.

Le quotidien Alithia, proche du président conservateur qui a succédé il y a un mois au communiste Demetris Christofias, a mis l'accent sur "l'opération nettoyage", avec la commission mise en place jeudi pour déterminer les responsabilités, éventuellement pénales, dans la déroute financière du pays.

Le quotidien de l'opposition de gauche Haravghi a pour sa part assuré qu'une "poignée de banquiers" étaient à l'origine de la "situation économique tragique" dans laquelle le pays se débat.

cc/fc/cnp

PLUS:afp