NOUVELLES

La Chine sous le charme de sa première dame

29/03/2013 06:12 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

Comparée à Michelle Obama et à Carla Bruni-Sarkozy, la nouvelle première dame de Chine a retenu l'attention, cette semaine, à l'occasion de son premier déplacement officiel à l'étranger.

Peng Liyuan accompagnait son mari, le président chinois Xi Jinping, à Moscou puis en Afrique, où le couple présidentiel chinois s'est arrêté en Tanzanie, en République du Congo et en Afrique du Sud.

Pendant toute la durée de son voyage, le look de la première dame a été scruté par les internautes chinois. Lorsque ceux-ci ont identifié la marque de ses vêtements, le site de sa designer a été tellement sollicité qu'il est tombé en panne. Des copies de ses manteaux et sacs à main ont presque instantanément été disponibles en ligne.

Âgée de 50 ans, la nouvelle première dame se démarque des épouses effacées des précédents présidents chinois. « Elle se tient debout, à côté de son mari », souligne Yue Sai Kan, une femme d'affaires à la tête d'un empire de cosmétiques. « C'est la première fois qu'on voit ça », s'enthousiasme la femme d'affaires chinoise.

Plusieurs observateurs estiment que le charisme, l'approche diplomate et l'ouverture de Pen Liyuan pourraient bien servir la Chine, qui cherche depuis longtemps à adoucir son image ternie par l'austérité de son parti unique et l'appétit vorace de ses compagnies à l'étranger.

Mais la première dame ne plaît pas nécessairement à ceux qui critiquent le régime chinois. Un site d'information de Hong Kong, China Digital Times, a offert une brève incursion dans le passé de la première dame cette semaine en publiant une photo d'elle chantant pour les troupes chinoises à la place Tiananmen peu après les événements de l'été 1989. La photo a rapidement été censurée en Chine.

PLUS:rc