NOUVELLES

Incendie criminel chez le frère d'un responsable gouvernemental grec

29/03/2013 10:48 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

ATHÈNES, Grèce - Les partis politiques grecs ont condamné à l'unanimité l'incendie criminel qui a été déclenché vendredi matin devant le domicile du frère porte-parole du gouvernement.

Un petit contenant d'essence destiné à la cuisson a explosé au petit matin à l'extérieur de la résidence, située dans le centre d'Athènes. La déflagration n'a fait aucun blessé, mais a causé des dommages mineurs. Il s'agissait de la seconde fois cette année que les incendiaires visaient cet immeuble.

Le porte-parole du gouvernement, Simos Kedikoglou, a qualifié cette attaque de «lâche». Le gouvernement et les partis d'opposition ont pour leur part condamné ce geste, qui survient alors que les actes de violences se multiplient au pays.

Les autorités soupçonnent des groupes anarchistes d'être responsables de ces attaques, qui témoignent du ras-le-bol d'une frange de la population dans ce pays étouffé par les mesures d'austérité.

Jeudi, une succursale de la banque de Chypre a été la cible d'un attentat à la bombe. Les policiers ont arrêté trois suspects en plus de saisir quatre armes de poing et du matériel néo-nazi.

La veille, une bombe avait explosé devant le domicile d'un armateur situé près d'une rue piétonnière animée non loin de l'Acropole, dans le centre d'Athènes, sans faire de victimes.

PLUS:pc