NOUVELLES

Délit d'initié: un employé du fonds SAC Capital arrêté à New York

29/03/2013 09:14 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

Un gestionnaire du fonds spéculatif très en vue SAC Capital, Michael Steinberg, a été arrêté vendredi à New York, accusé d'avoir participé à un vaste délit d'initié, ont indiqué les autorités.

M. Steinberg, 41 ans, "a été arrêté à 06H00 du matin à son domicile" de New York, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police fédérale.

"Michael Steinberg est encore un membre de Wall Street qui a alimenté un réseau de corruption et d'informations confidentielles provenant d'autres (personnes) qui ont forgé leurs propres règles pour gagner de l'argent", mais M. Steinberg va maintenant "devoir se soumettre à la règle de la loi", écrit le procureur fédéral de New York, Preet Bharara, dans un communiqué.

Le gendarme américain de la Bourse, la SEC, a également engagé des poursuites vendredi contre M. Steinberg.

Un porte-parole de SAC Capital a de son côté affirmé que M. Steinberg, qui travaillait pour Sigma Capital, une filiale de SAC, "s'est conduit de façon professionnelle et éthique pendant la longue période au cours de laquelle il a travaillé dans la société. Nous estimons que c'est un homme intègre".

SAC Capital et son fondateur, Steve Cohen, sont dans la ligne de mire des autorités américaines même si le milliardaire américain ne fait l'objet d'aucune poursuite à titre individuel pour l'instant.

A la mi-mars, CR Intrinsic, filiale de SAC Capital, a accepté de verser plus de 600 millions de dollars pour solder des poursuites pour délits d'initiés sur un médicament contre la maladie d'Alzheimer développé par les laboratoires Elan et Wyeth, une filiale du géant Pfizer.

Cette somme est la plus grosse jamais versée dans une telle affaire aux Etats-Unis.

Les autorités boursières avaient parallèlement annoncé un accord amiable plus modeste (14 millions de dollars) avec Sigma Capital, également accusée de délits d'initiés, cette fois dans des transactions sur les groupes informatiques Dell et Nvidia.

D'après le communiqué du procureur fédéral vendredi, M. Steinberg est accusé d'avoir fait des transactions illégales sur Dell et Nvidia en utilisant des informations confidentielles que lui avaient transmises son subalterne John Horvath, qui a déjà plaidé coupable et collabore à l'enquête.

M. Horvath avait obtenu ces informations auprès de quatre analystes de maisons de recherches et cabinets d'experts (Jesse Tortora, Sam Adondakis, Danny Kuo et Sandeep Goyal) qui ont également plaidé coupable.

Selon le gouvernement américain, les transactions illégales de M. Steinberg ont rapporté jusqu'à 6 millions de dollars si l'on prend en compte le bénéfices et les pertes boursières évitées.

L'enquête s'est notamment fondée sur des courriels de M. Horvath à M. Steinberg lui demandant de "rester très discret sur les infos sur Dell, particulièrement parce que Jesse Tortora m'a demandé de faire très attention".

M. Steinberg risque jusqu'à 85 ans de prison et 5,25 millions de dollars d'amende.

Avec son arrestation, les autorités sont encore montées d'un échelon hiérarchique au sein de SAC et devraient tenter de l'inciter à collaborer à leur enquête, avec en ligne de mire probable M. Cohen.

Le gouvernement américain s'est lancé depuis cinq ans dans une vaste offensive contre les délits d'initiés, une fraude qu'il considère comme un fléau rampant à Wall Street.

ved/ppa/bdx

PLUS:afp