NOUVELLES

Des Philippins se font crucifier pour souligner la mort du Christ

29/03/2013 06:45 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

SAN PEDRO CUTUD, Philippines - Comme le veut une tradition controversée aux Philippines, de fervents catholiques se sont fait crucifier et flageller en ce Vendredi saint.

Les participants ont passé plusieurs minutes cloués à des croix dans la province de Pampanga pendant que des milliers de touristes les observaient en prenant des photos de l'événement, que l'église réprouve.

«C'est curieux et fascinant, ce qui pousse les gens à faire des choses comme celles-ci, comment on peut être si croyant qu'on veut souffrir à ce point», a commenté Dtia Tittesass, une touriste danoise qui assistait à l'événement.

Les personnes qui prennent part à ce rite croient que celui-ci leur permet d'expier leurs péchés et de commémorer la mort du Christ.

Il s'agissait d'une 27e crucifixion pour le peintre d'enseignes Ruben Enaje, 52 ans, l'un des pénitents les plus populaires du village de San Pedro Cutud. Il a commencé à prendre part à ce rite annuel après avoir survécu à une chute de plusieurs étages.

L'archevêque Jose Palma, président de la Conférence des évêques catholiques des Philippines, a fait valoir lors d'une entrevue accordée à une station radiophonique gérée par l'église que cette pratique ne respectait pas «le désir de Jésus-Christ».

«Nous sommes conscients que cela dure depuis longtemps, mais nous espérons toujours que cela ne se reproduira plus. Nous devrions nous concentrer sur la prière», a-t-il fait valoir.

PLUS:pc