Un dentiste négligent de l'Oklahoma a fait courir le risque à quelque 7000 de ses patients de contracter le virus du sida et d'autres maladies infectieuses pour avoir mal stérilisé son matériel, ont indiqué jeudi les autorités sanitaires.

Celles-ci n'étaient pas en mesure de dire si tous ces patients ont été bel et bien infectés, mais elles ont pressé quiconque ayant reçu des soins dans ce cabinet dentaire de Tulsa de faire des tests de dépistage dans une clinique gratuite.

"Nous ne savons pas depuis combien de temps ces pratiques indécentes durent, donc nous recommandons que tous les patients du Dr (Scott) Harrington soient dépistés pour l'hépatite B, l'hépatite C et le VIH" --le virus de l'immunodéficience humaine, responsable du sida--, a déclaré dans un communiqué le ministère de la Santé de l'Etat d'Oklahoma.

"Il faut noter que la transmission dans ce genre de cadre professionnel reste rare", a-t-il toutefois précisé.

Une série de problèmes avaient été découverts par les enquêteurs dans ce centre dentaire plus tôt dans le mois. Le Dr Harrington a volontairement fermé son cabinet le temps que l'enquête soit terminée.

Outre du matériel rouillé, les autorités avaient découvert des médicaments dont la date avait expirée depuis longtemps, dont un flacon qui aurait dû être mis à la poubelle en 1993, a rapporté le journal local Tulsa World.