NOUVELLES

Armer les résidents des quartiers défavorisées: une idée du Texas en Arizona

29/03/2013 01:12 EDT | Actualisé 29/05/2013 05:12 EDT

TUCSON, États-Unis - Le débat sur le contrôle des armes à feu fait rage aux États-Unis, mais le regroupement The Armed Citizen Project a clairement choisi son camp en offrant des armes de poing gratuites aux citoyens des quartiers défavorisés.

«Nous entraînons et équipons les femmes célibataires dans des secteurs où la criminalité est importante (...), nous dénonçons les politiciens anti-fusils en les taxant de pro-criminalité, et combattons l'establishment anti-fusils en général», explique le regroupement sur son site Internet.

Le groupe installé dans l'État du Texas caresse l'idée d'armer les femmes célibataires et les propriétaires de maison des quartiers défavorisés afin de combattre la criminalité.

«En offrant une formation et une arme aux résidents respectueux des lois, nous saturons les quartier d'armes défensives et mesurons l'effet que peut avoir une société lourdement armée sur les taux de criminalité», peut-on également lire sur le site.

Le regroupement a notamment transporté sa campagne de la ville de Tucson, en Arizona, et cela provoque des remous au sein de la communauté.

À Tucson, où les citoyens ont toujours en mémoire la fusillade qui a fait six victimes et grièvement blessé la représentante Gabrielle Giffords en 2011, un ancien candidat à la mairie en a fait sa mission.

Car selon Shaun McClusky, les armes sont la solution aux problèmes de criminalité qui sévissent à Tucson. Avec The Armed Citizen Project, il travaille à offrir gratuitement des fusils aux femmes monoparentales et aux propriétaires de maison.

«Si vous n'êtes pas prêts à protéger les citoyens de Tucson, quelqu'un devra le faire, alors pourquoi pas moi? Pourquoi ne pas avoir des citoyens armés qui sont en mesure de se protéger?», lance celui qui espère offrir ses premiers fusils en mai.

«J'aimerais aider les gens à ne pas devenir des victimes», plaide-t-il.

Des donateurs ont fourni environ 12 500 $ pour permettre à ce projet de voir le jour. Pour la somme de 400 $ par personne, les participants au programme auront droit à une formation — et à l'arme.

Selon des responsables municipaux de Tucson, le projet ne semble contrevenir à aucune loi; il n'existe donc aucun recours légal pour le bloquer.

Du côté de Houston, au Texas, au moins 13 femmes célibataires de Houston ont déjà reçu un fusil, selon The Armed Citizen Project.

PLUS:pc