NOUVELLES

Wall Street hésite en début de séance, avant un long week-end pascal

28/03/2013 10:07 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT

Wall Street entamait de manière hésitante la dernière séance du trimestre jeudi, à la veille d'un long week-end pascal et après des nouvelles économiques contrastées aux Etats-Unis: le Dow Jones grappillait 0,01% mais le Nasdaq cédait 0,03%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average grignotait 1,31 point tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, cédait 1,11 point à 3.255,41 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500, très suivi des investisseurs professionnels, cédait 0,06%, soit 0,92 point, à 1.561,93 points, après avoir frôlé de moins d'un point en début de séance son record historique en clôture (1.565,15 points) atteint le 9 octobre 2007.

Wall Street avait fini sans direction mercredi, ne parvenant pas à battre de nouveaux records dans un contexte de craintes persistantes en zone euro et en dépit de l'optimisme sur la vigueur de l'économie américaine.

Il s'agit de la dernière séance de la semaine, les marchés américains étant fermés vendredi à l'occasion des fêtes de Pâques.

"Les indices de Wall Street se maintiennent bien en dépit de la sortie d'une salve importantes de données économiques dans la matinée", du côté des indicateurs comme des résultats d'entreprises, ont noté les experts de Charles Schwab.

Dans le secteur très surveillé de l'emploi, les investisseurs ont été déçus par l'accélération plus nette que prévu des nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis du 16 au 23 mars.

Les derniers chiffres officiels de la croissance des Etats-Unis pour le quatrième trimestre 2012 ont été relativement bien accueillis quant à eux, affichant un ralentissement légèrement moins prononcé que prévu.

Le produit intérieur brut américain a progressé à l'automne de 0,4% en rythme annualisé, soit un peu plus que le taux de croissance de 0,3% attendu mais nettement moins que son augmentation de 3,1% au troisième trimestre.

Côté entreprises, Wall Street saluait les résultats trimestriels du fabricant canadien du smartphone BlackBerry mais sanctionnait ceux jugés décevants du groupe de conseil et de services informatiques Accenture.

Les investisseurs continuaient également à regarder du côté de Chypre, après la réouverture de ses établissements bancaires fermés depuis deux semaines, paralysant son activité économique.

Cette réouverture s'accompagnait de restrictions inédites dans la zone euro, via un contrôle des capitaux, censées limiter les effets d'une éventuelle panique bancaire.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans avançait à 1,856% contre 1,851% mercredi soir et celui à 30 ans à 3,102% contre 3,092% la veille.

ppa/sl/bdx

PLUS:afp