NOUVELLES

Sublime performance de Sigur Rós à Montréal

28/03/2013 10:17 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT

On utilise rarement le mot sublime pour décrire un spectacle. Est-il trop fort pour décrire celui de Sigur Rós hier à Montréal? Pas si l'on se fie à la définition: « Qui est parfait en son genre. »

Par Tanya Lapointe

C'était en août dernier. Sigur Rós participait au festival Osheaga, à Montréal. Le groupe islandais a offert une prestation à la hauteur de son talent, mais dépouillée de tout artifice. De là l'étonnement en voyant le déploiement scénique du spectacle de cette nouvelle tournée mondiale, qui s'est arrêtée dans la métropole mercredi soir.

Plein la vue

Six mille personnes assistaient au spectacle, autant dire un « petit » Centre Bell. Malgré le vaste espace, le groupe a réussi à créer une intimité grâce à l'enrobage visuel, plus incarné que celui de Madonna et plus artistique que celui de Bon Jovi.

Comme au cinéma

Le spectacle s'ouvrait sur de grandes toiles blanches sur lesquelles étaient projetées des images abstraites intrigantes. On devinait à peine la présence du groupe, jusqu'à ce qu'on découvre les musiciens en ombres chinoises. À la troisième chanson, les écrans sont tombés pour révéler Jonsi (le chanteur) et les 10 musiciens (dont un trio de cordes et un trio de cuivres).

Pendant deux heures, la conception visuelle de Bruno Poet et les projections de Sarah Hopper ont réussi à surprendre et à donner à chaque pièce son propre univers visuel. La transition de l'une à l'autre provoquait un effet hypnotisant qui soutenait le caractère éthéré de la musique sans lui faire ombrage.

Du nouveau

Sigur Rós a six albums à son actif et a puisé dans son vaste répertoire, dont Valtari, sorti l'an dernier. Il y avait en prime un avant-goût du prochain disque, Kveikur, qui paraîtra le 17 juin.

Du muscle aussi

La musique de Sigur Rós est reconnue pour être planante, mais en spectacle elle n'est pas ronflante. Loin d'être linéaire, le spectacle comprend de puissantes montées musicales qui font vibrer jusqu'à la moelle. Un spectacle qui nous brasse les émotions tout en nous éblouissant. J'ose donc dire qu'il était sublime.

Sigur Rós sera à Ottawa vendredi, à Toronto dimanche et à Burnaby, en Colombie-Britannique, le 27 mai.

PLUS:rc