NOUVELLES

Reconnaissance de l'opposition syrienne: la Russie fustige la Ligue arabe

28/03/2013 06:20 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT

MOSCOU - La Russie a sévèrement critiqué, jeudi, la reconnaissance par la Ligue arabe de l'opposition syrienne comme seul représentant du pays. Moscou estime que cela plombe les efforts visant à négocier une solution pacifique à la guerre civile qui fait rage en Syrie.

Mardi, lors d'un sommet qui se tenait au Qatar, la Ligue arabe a accepté que la principale coalition d'opposition occupe le siège de la Syrie pour la toute première fois.

Depuis la capitale russe, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a soutenu que son gouvernement «regrettait profondément» cette prise de position. Ce faisant, la Ligue arabe «rejette une résolution pacifique» au conflit qui fait rage depuis plus de deux ans.

Il a déclaré aux journalistes que cela bafouait le plan international de paix conclu à Genève en juin, qui était à l'époque soutenu par la Ligue arabe. Le plan préconisait un cessez-le-feu de durée indéterminée, la mise sur pied d'un gouvernement de transition pour diriger le pays jusqu'aux élections et l'élaboration d'une nouvelle Constitution.

La Russie est le principal allié du régime du président Bachar al-Assad depuis le début du conflit. À plusieurs reprises, Moscou a uni sa voix à celle de Pékin au Conseil de sécurité des Nations unies afin de protéger le controversé président de sanctions internationales.

Depuis le début de l'insurrection, qui s'est par après transformée en guerre civile, environ 70 000 personnes ont perdu la vie en Syrie.

PLUS:pc