NOUVELLES

Montréal engendre un surplus de 109 millions de dollars

28/03/2013 08:43 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT

Une bonne nouvelle pour les Montréalais, malgré les rebondissements sur la scène politique municipale ces dernières semaines : l'exercice financier de la ville en 2012 s'est terminé par un surplus global de 109 millions de dollars.

Le surplus a principalement été généré par le dynamisme du marché immobilier. En effet, le prélèvement des droits de mutation a généré à lui seul 41 millions de dollars. Des projets immobiliers touchant le secteur Griffintown, le Centre hospitalier de l'Université de Montréal, le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine et l'Hôpital juif de Montréal ont permis de générer 36,8 millions de dollars grâce à l'attribution de permis et des droits d'occupation du territoire.

De plus, le règlement de contestations de comptes de taxes du Centre Bell et de Radio-Canada a rapporté 22,5 millions de dollars à la Ville.

Le maire de Montréal, Michael Applebaum, estime que la Ville a aussi réussi à économiser 26,5 millions de dollars en prenant diverses mesures, notamment en réduisant les dépenses d'opération du secteur des Services corporatifs.

La Ville a aussi économisé plus de 5 millions de dollars grâce à des mesures visant à réduire les matières résiduelles.

« Soulignons également que pour la huitième année consécutive, notre prudence en matière de gestion financière et le respect de nos objectifs budgétaires ont été reconnus par les agences de notation, dont Moody's qui maintient la cote de crédit de la Ville à Aa2, la plus haute dans l'histoire de Montréal », a conclu M. Applebaum dans un communiqué de presse diffusé jeudi.

PLUS:rc