NOUVELLES

Les descentes dans les ONG servent à faire respecter la loi, soutient Poutine

28/03/2013 02:44 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT

MOSCOU - Les autorités russes effectuent des contrôles dans les bureaux d'organisations non gouvernementales (ONG) afin de s'assurer que celles-ci respectent la loi visant à empêcher les intérêts étrangers de s'ingérer dans la politique intérieure de la Russie, a déclaré jeudi Vladimir Poutine.

Les militants ont vertement critiqué les descentes ayant été menées dans environ 2000 ONG aux quatre coins du pays depuis environ un mois, soutenant que le Kremlin cherchait essentiellement à faire taire ses détracteurs.

La France et l'Allemagne ont demandé à leurs ambassadeurs russes de fournir des explications, tandis que la Grande-Bretagne et les États-Unis ont fait part de leur inquiétude face à cette situation.

L'ombudsman russe des droits de l'homme, Vladimir Loukine, a demandé des explications au président Poutine au sujet de ces descentes, soutenant que celles-ci avaient été effectuées sans raison apparente.

Vladimir Poutine a répondu que ces interventions avaient pour but de «vérifier si les activités des groupes sont conformes à leurs objectifs déclarés et s'ils se conforment à la loi russe qui interdit le financement étranger d'activités politiques».

Quelques heures avant la prise de parole du président russe, le bureau du procureur général avait déclaré que les descentes servaient à traquer les groupes opérant sous le radar et à s'attaquer au blanchiment d'argent.

Les autorités russes ont perquisitionné mercredi les bureaux de Human Rights Watch et de Transparency International à Moscou.

PLUS:pc