NOUVELLES

La Cour suprême n'entendra pas l'appel sur le dossier de Tommy Douglas

28/03/2013 06:06 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT

La Cour suprême du Canada a annoncé vendredi son refus d'entendre l'appel  d'un journaliste de la Presse Canadienne qui tentait d'obtenir des informations d'un dossier secret sur l'ancien premier ministre saskatchewanais et premier chef néo-démocrate fédéral, Tommy Douglas.

Jim Bronskill se battait depuis 2005, en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, pour mettre la main sur un dossier de 1149 pages de l'ancien service de renseignements de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) au sujet de M. Douglas.

À la suite de la demande, Bibliothèque et Archives du Canada, qui détient le document, n'a publié qu'environ 400 pages très censurées du fameux rapport.

Le journaliste s'est adressé aux tribunaux après que le commissariat fédéral à l'information se fut rangé du côté du gouvernement, qui a soutenu que le dossier devait demeurer confidentiel pour des raisons de sécurité nationale.

L'avocat de l'agence de presse, Paul Champ, avait déjà fait valoir que le gouvernement s'était opposé à la publication du dossier de crainte qu'il ne le mette dans l'embarras en révélant l'ampleur des opérations d'espionnage dont avait fait l'objet l'un des politiciens les plus appréciés du pays.

Comme à l'habitude, la Cour suprême n'a pas révélé les raisons l'ayant menée à refuser l'appel.

PLUS:rc