NOUVELLES

Des étudiants tués dans des tirs d'obus sur une faculté de Damas (TV)

28/03/2013 08:17 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT

Plusieurs étudiants ont été tués et blessés jeudi par la chute d'obus sur la faculté d'architecture dans le centre de Damas, a annoncé la télévision publique syrienne.

"Des terroristes ont tiré des obus de mortiers sur la faculté d'architecture de Damas et selon les premières informations, il y a des martyrs et des blessés parmi les étudiants", a indiqué la télévision, précisant que l'attaque avait été perpétrée près de la place des Omeyyades.

"Plusieurs obus sont tombés dans l'enceinte de l'université", a déclaré de son côté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) en faisant état d'un nombre indéterminé de victimes.

Depuis le début de la semaine, les rebelles ont lancé des attaques contre ce secteur où se trouvent plusieurs bâtiments officiels, notamment la télévision, faisant au moins cinq morts.

Des combats faisaient rage par ailleurs à la périphérie de la capitale, selon l'OSDH.

"De violents combats ont éclaté jeudi à l'aube entre les insurgés et l'armée dans le quartier de Qaboun (nord-est) alors que les chars bombardaient les environs", a affirmé cette organisation basée à Londres qui dispose d'un important réseau d'informateurs, de militants et de médecins à travers la Syrie.

Des accrochages ont eu lieu aussi sur la route reliant le quartier palestinien al-Yarmouk avec celui de Hajar al-Aswad (banlieue sud), transformés en champs de bataille depuis des mois, selon l'ONG.

Des combats ont éclaté également dans le quartier de Qadam (sud-ouest) tandis que les chars pilonnaient Daraya, une localité qui résiste depuis des mois aux assauts répétés de l'armée.

Selon un militant, Ahmad al-Khatib, les combats se multiplient dans la capitale.

Mercredi, la violence a coûté la vie à 148 personnes à travers le pays, dont 63 civils, 28 soldats et 57 rebelles.

ser/sk/vl

PLUS:afp