NOUVELLES

Chypre: le FMI juge "difficile" d'étendre le plan d'aide à d'autres pays

28/03/2013 10:58 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT

Le Fonds monétaire international a jugé "difficile" jeudi d'étendre à d'autres pays européens la solution adoptée à Chypre qui mêle faillite bancaire et mise à contribution des gros déposants.

"Le cas de Chypre était très complexe et par nature unique. Il serait difficile d'étendre ce cas au reste de l'Europe ou dans le monde", a déclaré un porte-parole du FMI, Gerry Rice, lors d'une conférence de presse.

Sous la pression de ses créanciers de la troïka (FMI, Union européenne, BCE), Chypre a accepté lundi à l'aube une réduction draconienne de son secteur bancaire en contrepartie d'une aide de 10 milliards d'euros.

Les précédents plans de sauvetage financés par la troïka dans l'UE avaient notamment consisté dans l'injection de fonds publics dans les banques pour les sauver de la faillite.

Interrogé sur le fait de savoir si le FMI souhaitait voir la solution chypriote étendue à d'autres pays, M. Rice n'a pas donné davantage de précisions.

Il a toutefois ajouté que la crise chypriote montrait, selon lui, la "nécessité" pour l'Europe de continuer à avancer vers une union bancaire, qui comprendrait non seulement un superviseur unique mais également un mécanisme unique de démantèlement des banques en difficulté.

Le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem a récemment créé une polémique en affirmant que la solution chypriote pourrait être retenue dans d'autres pays fragiles de la zone euro.

jt/sl/bdx

PLUS:afp