NOUVELLES

Affaire Bettencourt : un juge et des journalistes menacés de mort

28/03/2013 10:33 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT

Le magistrat qui a récemment mis l'ex-président français Nicolas Sarkozy en examen pour « abus de faiblesse », ainsi que deux journalistes, ont fait l'objet de menaces de mort.

Le juge Jean-Michel Gentil, l'éditorialiste d'Europe 1, Jean-Pierre Elkabbach, et son collègue de la chaîne d'information iTélé, Michaël Darmon, ont reçu des lettres de menaces assorties de balles d'armes à feu.

« J'ai reçu le 20 mars à Europe 1 dans mon courrier une lettre de menaces dans laquelle se trouvait une balle de gros calibre », a déclaré à l'AFP Jean-Pierre Elkabbach.

« La lettre dit : "cette fois-ci, la balle n'est pas chargée. La prochaine fois elle sera chargée" », a ajouté le journaliste, qui cumule 30 ans d'expérience.

Bien qu'il affirme avoir porté plainte à la police, M. Elkabbach a refusé qu'on lui fournisse une protection policière.

Son collègue Michaël Darmon, avec qui il coanime une émission de télévision hebdomadaire, a reçu une lettre similaire, selon M. Elkabbach.

Selon lui, ces lettres proviennent « du même groupe » qui aurait adressé mercredi un courrier de menaces et des munitions au juge d'instruction de Bordeaux (sud-ouest) Jean-Michel Gentil.

Selon le site d'information Sud Ouest.fr, les deux collègues du juge, Cécile Ramonatxo et Valérie Noël, ont aussi reçu des lettres de menaces, mais cette information reste à être confirmée.

Une source proche de l'enquête a déclaré à l'AFP que la lettre adressée au juge Gentil était signée par un groupe inconnu se prénommant « Interaction des forces de l'ordre ». L'enquête a été confiée à la section antiterroriste de Paris.

Le juge Jean-Michel Gentil a mis en examen l'ex-président Nicolas Sarkozy le 21 mars dernier pour « abus de faiblesse » présumé à l'endroit de la milliardaire Liliane Bettencourt. M. Sarkozy est soupçonné d'avoir soutiré illégalement de l'argent à l'héritière de la firme de cosmétiques L'Oréal pour financer sa campagne électorale de 2007.

Nicolas Sarkozy a déclaré que cette enquête était injuste et infondée, mais qu'il était certain que la vérité finirait par triompher.

À la tête d'une fortune de 30 milliards de dollars, selon le classement du magazine Forbes, Liliane Bettencourt, âgée de 90 ans, est en état de démence depuis 2006, selon un rapport d'expert versé au dossier. Elle a été placée sous tutelle de sa famille en 2011.

PLUS:rc