NOUVELLES

Un appareil d'Air Transat doit se poser à cause d'un passager ivre

27/03/2013 11:38 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

IQALUIT, Nunavut - Un appareil d'Air Transat qui effectuait la liaison entre Vancouver et Londres a fait une escale imprévue au Nunavut, dans la nuit de mercredi, à cause d'un passager en état d'ébriété et turbulent.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a indiqué que l'avion avait été dérouté vers la capitale territoriale, Iqaluit, après que les agents de bord et d'autres passagers eurent réussi à maîtriser le passager turbulent, un homme âgé de 39 ans.

Selon la police, le passager était querelleur et agressif. Il a été arrêté et détenu par la GRC dès l'atterrissage de l'avion, vers minuit.

L'appareil, parti de Vancouver à 19 h mardi soir, transportait 329 passagers. Il a pu continuer son vol vers le Royaume-Uni après cet atterrissage imprévu dans le Grand Nord. Le vol est finalement arrivé à Londres avec près de trois heures de retard.

Selon la porte-parole d'Air Transat Debbie Cabana, sept passagers ont aidé les agents de bord à calmer le voyageur turbulent, et finalement à lui passer les «menottes» de plastique aux poignets et aux pieds. La décision a ensuite rapidement été prise de se diriger vers l'aéroport le plus proche, afin d'assurer la sécurité des passagers, a indiqué Mme Cabana.

Le nom du passager n'a pas été rendu public, mais la GRC a indiqué qu'il faisait face à des accusations d'avoir proféré des menaces, de troubles et de méfaits.

Il est de plus accusé de conduite désordonnée en vertu de la Loi sur l'aéronautique. Cette loi prévoit des amendes pouvant aller jusqu'à 100 000 $ ou des peines d'emprisonnement maximales de cinq ans.

PLUS:pc