NOUVELLES

Syrie: combattants chiites et sunnites négocient une trêve (ONG)

27/03/2013 04:07 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

Des négociations, à l'initiative de Kurdes, ont lieu dans le nord syrien entre rebelles sunnites et hommes armés chiites en vue d'une trêve et la levée du siège de villages chiites, a annoncé mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Les rebelles, en majorité des sunnites, combattent le régime de Bachar al-Assad qui est alaouite, une confession issue du chiisme minoritaire dans le pays. Plusieurs régions en majorité chiite ont pris les armes pour se défendre face aux rebelles qui les soupçonnent de soutenir le pouvoir.

Dans la province d'Alep (nord), les villages chiites de Zahra et Nabboul sont assiégés depuis plusieurs mois par les rebelles sunnites et sont défendus par des habitants armés, selon l'OSDH, qui s'appuie sur un vaste réseau de militants sur le terrain.

Ces combattants chiites "des Comités populaires de Zahra et Nabboul ont entamé des pourparlers avec les rebelles" en vue d'une trêve, de la libération des personnes enlevées par chacune des parties et d'une levée du siège, a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

"Les pourparlers ont été initiés par les Comités populaires kurdes d'Alep", a-t-il précisé.

De larges parties de la province d'Alep, où vivent différentes communautés religieuses et ethniques, sont depuis des mois hors du contrôle du régime et de nombreux accrochages ont opposé les rebelles aux hommes armés kurdes et chiites.

"Les rebelles et les combattants chiites de Zahra and Nabboul s'étaient lancés dans une série d'enlèvements et de contre-enlèvements. Si les pourparlers aboutissent, le régime ne pourra plus prétendre être le protecteur légitime des minorités syriennes", a dit M. Abdel Rahmane.

"Les protagonistes ont déjà commencé à libérer plusieurs de leurs otages et nous allons voir s'ils sont d'accord pour signer un cessez-le-feu", a-t-il ajouté.

Il y a un mois, l'opposant chrétien Michel Kilo a réussi a obtenir un cessez-le-feu entre combattants kurdes et rebelles sunnites à Rass al-Aïn, sur la frontière turque.

Le conflit en Syrie a été déclenché en mars 2011 par une contestation pacifique qui s'est ensuite militarisée face à la répression du régime, et le pays a sombré dans la guerre civile.

ser/sk/tp/fc

PLUS:afp