POLITIQUE

Le gouvernement Harper se retire d'une convention onusienne sur les sécheresses

27/03/2013 06:19 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT
Alamy

OTTAWA - Le gouvernement Harper s'est retiré d'une convention des Nations unies qui vise à combattre les sécheresses en Afrique et ailleurs, faisant du Canada le seul pays au monde n'étant pas partie intégrante de l'entente.

Le cabinet fédéral a ordonné, la semaine dernière, ce retrait non annoncé, sur la recommandation du ministre des Affaires étrangères John Baird.

Cette décision abrupte a pris de court le secrétariat onusien qui gère la convention; celui-ci a été informé par un appel téléphonique effectué par La Presse Canadienne.

Le décret ministériel «autorise le ministre des Affaires étrangères à poser les gestes nécessaires pour se retirer, au nom du Canada, de la Convention des Nations unies pour lutter contre la désertification, dans les pays subissant de sévères sécheresses ou une désertification, particulièrement en Afrique».

Ottawa a signé la convention en 1994, avant de la ratifier en 1995.

Le bureau de M. Baird a référé les questions à l'Agence canadienne de développement international, qui n'a pas répondu dans l'immédiat.