NOUVELLES

Protestation de l'Iran, accusé par Ryad de liens avec des espions

27/03/2013 11:20 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

L'Iran a fait part mercredi de sa "vive protestation" après avoir été accusé par l'Arabie saoudite de liens directs avec un présumé réseau d'espionnage récemment démantelé dans le royaume.

Le chargé d'affaires saoudien à Téhéran a été convoqué au ministère des Affaires étrangères après "la publication d'allégations sans fondement par l'Arabie saoudite", a indiqué l'agence Mehr, citant un communiqué de ce ministère.

Lors de cet entretien, les autorités iraniennes ont "totalement rejeté les accusations" et exprimé leur "vive protestation", a ajouté Mehr.

Le ministère saoudien de l'Intérieur a accusé mardi 18 membres présumés d'un réseau d'espionnage récemment démantelé dans le royaume, d'avoir des liens "directs" avec les services de renseignement iraniens.

L'Iran avait déjà nié toute implication dans cette affaire après l'annonce de l'arrestation de ce réseau présumé, estimant que c'était "un scénario répétitif, sans aucune base (...) et à usage intérieur".

L'Arabie saoudite et les autres monarchies arabes du Golfe, dirigées par des dynasties sunnites, soupçonnent l'Iran chiite de contribuer à la tension parmi leurs communautés chiites, notamment à Bahreïn, secoué par des troubles récurrents depuis deux ans.

mod/cyj/tp

PLUS:afp