NOUVELLES

Plus de Bhoutanais au Canada

27/03/2013 11:01 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

Le Canada accueillera 1000 réfugiés de plus en provenance du Bhoutan, a annoncé mercredi le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney.

Ces futurs arrivants sont en fait des Népalais qui vivaient au Bhoutan, un royaume de l'Himalaya, mais qui avaient été renvoyés au Népal à la fin des années 1990, et qui vivaient depuis dans des camps de réfugiés.

Les Nations unies ont amorcé en 2007 des efforts pour leur trouver une nouvelle terre d'accueil, et le Canada est l'un des sept pays qui participent au programme. Selon le ministère de l'Immigration, environ 5000 réfugiés du Bhoutan ont été accueillis au Canada jusqu'à maintenant.

Le Canada accepte actuellement environ 10 % des réfugiés ciblés par des programmes de réinstallation des Nations unies. Ottawa a aussi promis d'augmenter de 20 % le nombre de réfugiés accueillis annuellement d'ici la fin de cette année.

Des statistiques de l'an dernier montrent toutefois que le gouvernement n'atteint pas ses propres objectifs. Les données indiquent que le nombre de réfugiés accueillis au pays en 2012 avait chuté de 26 pour cent par rapport à 2011.

Refuge pour les Syriens

Par ailleurs, le ministre Kenney a aussi indiqué mercredi qu'Ottawa se prépare au cas où l'on demanderait au Canada d'accueillir des réfugiés du conflit syrien.

Jason Kenney a toutefois fait valoir qu'un programme de réinstallation des réfugiés à grande échelle ne résoudrait pas cette crise grandissante.

« Il s'agit ici de millions de personnes qui sont soit des réfugiés selon la Convention, soit des réfugiés non enregistrés ou des gens déplacés à l'intérieur de la Syrie », a-t-il déclaré aux médias.

Le ministre a fait l'objet de critiques répétées de groupes canado-syriens et de défenseurs des réfugiés pour ne pas avoir mis en place une stratégie claire afin de répondre à la crise de réfugiés créée par la guerre civile syrienne, qui dure depuis deux ans.

M. Kenney a expliqué que des responsables de son ministère s'étaient récemment rendus en Jordanie et au Liban afin d'y examiner la situation des réfugiés syriens qui s'y trouvaient.

Selon les Nations unies, plus d'un million de personnes ont quitté la Syrie depuis 2011, et ce nombre pourrait tripler si le conflit perdure.


PLUS:rc