NOUVELLES

Plateau du Golan: Damas et les rebelles doivent assurer la sécurité, dit l'ONU

27/03/2013 05:37 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Le Conseil de sécurité des Nations unies a exhorté mercredi le gouvernement syrien et les rebelles à s'assurer du maintien de la sécurité et de la liberté de circulation pour la force de maintien de la paix de l'ONU, qui surveille depuis près de quatre décennies la ligne de cessez-le-feu entre Israël et la Syrie.

L'organe onusien a fait part mercredi de sa «profonde inquiétude» face à la présence de l'armée du président Bachar al-Assad et des insurgés dans le secteur entre Israël et la Syrie.

Les pays membres du Conseil de sécurité ont souligné que cette situation était risquée pour le personnel de l'ONU, comme en témoigne la capture et la détention récente de 21 Casques bleus par des combattants de l'opposition.

Le chef du département des opérations de maintien de la paix (DOMP) de l'ONU, Hervé Ladsous, a soutenu que cette détention et d'autres incidents avaient obligé l'organisation internationale à réduire ses effectifs dans le plateau du Golan et à se contenter d'un rôle beaucoup plus «statique».

La mission des Nations unies dans le plateau du Golan (FNUOD) a été établie en 1974, après la guerre du Kippour de 1973, afin de surveiller le désengagement des forces israéliennes et syriennes et de maintenir le cessez-le-feu.

Israël s'est emparé du plateau du Golan en 1967 et la Syrie réclame sa restitution pour faire la paix avec l'État hébreu.

PLUS:pc