NOUVELLES

Mali: le groupe extrémiste Ansar Dine se dit prêt à poursuivre le combat

27/03/2013 04:15 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

DAKAR, Sénégal - L'un des trois groupes extrémistes repoussés par les troupes menées par l'armée française soutient que ses combattants et son leader, Iyad Ag Ghali, se portent bien et qu'ils sont déterminés à poursuivre le combat.

Dans une déclaration publiée cette semaine sur le site internet mauritanien Sahara Media, le groupe Ansar Dine assure que même s'il n'a plus que des bâtons pour se défendre, la lutte se poursuivra.

Pendant 10 mois, Ansar Dine a contrôlé une bonne portion du nord du Mali. En juillet dernier, malgré les condamnations internationales, les islamistes avaient détruit des mausolées de Tombouctou, ville du nord du Mali inscrite sur la liste du patrimoine mondial en péril de l'UNESCO.

La France a lancé au mois de janvier une offensive militaire et chassé le groupe des principales villes septentrionales, incluant Kidal, où le chef Iyad Ag Ghali était installé.

Les Français ont depuis exécuté Abou Zeid, un important commandant du groupe affilié à Al-Qaïda, soulevant des questions sur les allées et venues d'autres leaders, dont Iyad Ag Ghali.

PLUS:pc