NOUVELLES

L'ONU envoie des équipements blindés au Golan, Conseil de sécurité inquiet

27/03/2013 04:05 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

L'ONU a annoncé mercredi l'envoi de nouveaux équipements blindés à ses représentants sur le plateau du Golan, victime des retombées du conflit syrien, tandis que le Conseil de sécurité faisait part de son inquiétude.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exprimé mercredi dans un communiqué sa "sérieuse inquiétude" face à la présence de forces gouvernementales syriennes et de rebelles de l'opposition sur le Golan, une zone de cessez-le-feu entre la Syrie et Israël contrôlée par l'ONU depuis 1974.

Le Conseil a estimé que le gouvernement syrien était le premier responsable de la sécurité des casques bleus et devait "respecter les prérogatives et l'immunité de la FNUOD (Force de l'observation du désengagement sur le Golan), assurer la sécurité et l'accès immédiat et sans entraves du personnel de l'ONU dans ses missions".

"Des véhicules et des ambulances blindés suppplémentaires sont en route pour la force" de l'ONU au Golan, a aussi déclaré mercredi une porte-parole des Nations unies, Josephine Guerreror.

L'ONU est en outre en contact avec plusieurs pays pour trouver des remplaçants à la centaine de soldats croates qui ont quitté la FNUOD, selon le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous.

La FNUOD est constituée d'un millier de Casques bleus, équipés d'armes légères.

Des rebelles syriens ont enlevé début mars pendant plusieurs jours 21 casques bleus philippins de la FNUOD. Les tirs autour des postes d'observation de l'ONU se sont multipliés, et des véhicules des Nations unies ont été volés.

tw/are/mdm

PLUS:afp