NOUVELLES

Le président égyptien table sur des législatives en octobre

27/03/2013 04:22 EDT | Actualisé 26/05/2013 05:12 EDT

Le président égyptien Mohamed Morsi a indiqué tabler sur des élections législatives en octobre, a rapporté mercredi l'agence officielle Mena, après un report du scrutin décidé face à des défis légaux et politiques majeurs.

M. Morsi, qui s'exprimait devant la communauté égyptienne à Doha, où il a assisté au sommet de la Ligue arabe, a indiqué qu'il s'attendait "à ce que les élections législatives se déroulent en octobre et que le Parlement siège d'ici la fin de l'année", a indiqué la Mena.

La chambre haute du Parlement, que exerce temporairement le pouvoir législatif, a approuvé tard mardi une loi électorale. Ce texte doit être examiné par la plus haute instance juridique du pays avant ratification.

Les élections législatives étaient initialement prévues en avril, mais un tribunal administratif a ordonné son annulation, estimant que M. Morsi avait ratifié la première loi électorale sans la faire valider par le Cour suprême constitutionnelle, comme l'exige la Constitution.

Le président Morsi a à plusieurs reprises fait valoir que des élections marqueraient un début de retour à la stabilité, écartant des critiques sur le fait que les troubles et les profondes divisions qui agitent le pays rendaient le moment inopportun pour un scrutin.

La principale coalition de l'opposition, le Front de salut national, a déjà annoncé son intention de boycotter le vote d'avril, exprimant des doutes quand à sa transparence, et a réclamé une nouvelle loi électorale.

jaz/cnp/hj

PLUS:afp