NOUVELLES

Israël: un député d'extrême-droite interdit sur l'esplanade des Mosquées

27/03/2013 09:27 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

La police israélienne a empêché mercredi un député israélien d'extrême-droite de se rendre sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est, craignant une réaction violente des fidèles musulmans, selon un porte-parole de la police.

"(Moshe) Feiglin voulait visiter le Mont du temple ce matin, mais la police l'en a empêché pour éviter tout trouble à l'ordre public", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police Micky Rosenfeld.

"Nous savions que s'il allait là-bas, il y aurait des problèmes en terme d'ordre public", a-t-il ajouté.

L'Esplanade, que les musulmans appellent le "Noble sanctuaire" (Haram al-Charif) et les juifs le "Mont du Temple", en référence à l'ancien Temple de Jérusalem détruit par les Romains en l'an 70, est un lieu sacré pour l'islam comme pour le judaïsme et une source de tensions entre les deux communautés.

M. Feiglin, un ultra de la colonisation à la tête d'une faction nationaliste du Likoud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a été élu député lors des élections législatives dy 22 janvier.

En octobre, il avait été arrêté pour troubles à l'ordre public après être entré sur l'Esplanade des mosquées, troisième lieu saint de l'Islam.

L'incident du mercredi intervient durant les célébrations de la Pâque juive, qui commémore l'Exode des israélites d'Egypte.

Mardi, lors d'un autre incident, la police avait arrêté un "militant d'extrême-droite" juif qui voulait effectuer le sacrifice d'une chèvre sur le Mont du Temple, selon la tradition biblique, a affirmé Micky Rosenfeld.

scw/tg/jlr/hj

PLUS:afp