NOUVELLES

Gagnon gagne un 10e titre national, Read devient champion de 3e génération

27/03/2013 11:55 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

WHISTLER, C.-B. - Marie-Michèle Gagnon a remporté les deux manches du slalom géant féminin pour récolter son troisième titre national de la semaine et un 10e en cinq ans tandis qu'Erik Read triomphait au slalom masculin pour devenir un champion de troisième génération en conclusion des Championnats canadiens de ski alpin, mercredi.

La victoire de Read survient 65 ans après celle de sa grand-mère, Dee Burden, qui avait gagné les titres de descente et de combiné aux Championnats du Dominion de 1948.

L’oncle d’Erik, Jim, avait remporté de nombreux titres nationaux dans les années 80 en super G, slalom, slalom géant et combiné tandis que le père d’Erik, le légendaire Crazy Canuck Ken Read, multipliait les titres nationaux de 1975 à 1980 en descente en plus d’un en combiné. La mère d’Erik, Lynda Robbins, compte également un titre canadien en combiné obtenu en 1982.

Gagnon avait rigolé en début de semaine en affirmant partir aux trousses du score de Britt Janyk de 15 titres canadiens, mais après sa semaine de domination chez les dames avec trois médailles d’or et une d’argent, la skieuse du Lac-Etchemin, a encore du chemin à parcourir pour égaler la marque à battre de sa coéquipière et de la légendaire Nancy Greene Raine, qui détient le record canadien de 17 titres de championnats nationaux dans toutes les disciplines.

Gagnon a signé un chrono combiné de deux minutes, 17.09 secondes. Elle avait remporté le super G et le slalom en début de semaine en plus de terminer deuxième en descente.

Marie-Pier Préfontaine, de Saint-Sauveur, a été l’adversaire la plus sérieuse de Gagnon mercredi avec le deuxième meilleur chrono (2:17,80).

Terminant troisième, la championne canadienne de descente Larisa Yurkiw, d’Owen Sound, a été la seule coureuse capable de battre Gagnon cette semaine.

Du côté du slalom masculin, plusieurs favoris d’avant-course n’ont pas complété leur première manche.

Un total de 27 skieurs n'ont pu rallier l'arrivée lors de la première manche, dont le vétéran de Coupe du monde Mike Janyk, de Whistler, le champion de slalom de Coupe Nor-Am Paul Stutz, de Banff, et le jeune Phil Brown, de Toronto, ainsi que le champion canadien de slalom géant Trevor Philp, de Calgary.

Read, de Calgary, a remporté la première manche avec une avance de sept dixièmes de seconde pour ensuite rafler le second meilleur chrono de la deuxième manche malgré les difficiles conditions et ainsi empocher le titre.

Il a enregistré un chrono total de 1:47,19.

Sasha Zaitsoff, de Queens Bay, en Colombie-Britannique, a mérité la deuxième place avec un temps de 1:47,90. Le vétéran de la Coupe du monde, Julien Cousineau, de Lachute, a terminé en troisième position (1:48,20).

PLUS:pc