NOUVELLES

Centrafrique : le chef du gouvernement reconduit 

27/03/2013 08:47 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

Le nouvel homme fort de la Centrafrique, Michel Djotodia, a reconduit le chef du gouvernement d'union nationale, Nicolas Tiangaye, dans ses fonctions, mercredi dans la capitale du pays Bangui.

« J'ai été reconduit premier ministre, le décret a été signé », a affirmé Nicolas Tiangaye qui est avocat de formation et un opposant de l'ex-président François Bozizé. Ce dernier a été renversé par les rebelles du Séléka de M. Djotodia, il y a trois jours.

M. Tiangaye avait été nommé à la tête du gouvernement le 17 janvier dernier, six jours après les accords de paix de Libreville. Ces accords définissaient les conditions de la paix entre les rebelles du Séléka et le régime de l'ancien président François Bozizé à la suite d'une première offensive des rebelles en décembre dernier.

Prétextant le non-respect des accords de Libreville, les rebelles ont lancé une nouvelle offensive, vendredi dernier. M. Djotodia a ainsi pris le pouvoir et il avait affirmé, lundi soir, qu'il reconduirait M. Tiangaye dans ses fonctions « en respectant l'esprit des accords de Libreville ».

Par ailleurs, M. Djotodia a indiqué qu'il dirigerait le pays par décrets au cours d'une période qu'il a qualifiée « de transition consensuelle de trois ans ». Il a précisé qu'il allait suspendre la Constitution du pays et dissoudre l'Assemblée nationale avant de conduire le pays « à des élections libres, crédibles et transparentes ».

Quant à M. Bozizé, il s'est réfugié à Yaoundé, dans le Cameroun voisin. Les autorités camerounaises souhaitent toutefois qu'il « parte le plus rapidement possible vers un autre pays ». François Bozizé avait lui-même pris le pouvoir à la faveur d'un coup d'État en 2003, chassant le président de l'époque, Ange-Félix Patassé.

PLUS:rc