NOUVELLES

La SQ effectue une nouvelle arrestation en lien avec le meurtre de Salvatore Montagna

27/03/2013 11:58 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - La Sûreté du Québec a annoncé mercredi avoir arrêté Pietro Magistrale en lien avec le meurtre du mafieux Salvatore Montagna, survenu à Charlemagne le 24 novembre 2011.

Magistrale, âgé de 61 ans, a été arrêté mercredi matin dans le quartier Côte-des-Neiges à Montréal. Il devait être amené au Palais de justice de Joliette en après-midi pour répondre à une accusation de meurtre au premier degré, mais comme son interrogatoire s'est poursuivi jusqu'en soirée, sa comparution a été remise à une date ultérieure.

La police provinciale a travaillé en collaboration avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pour procéder à cette arrestation, à la suite de laquelle des policiers de l'Unité mixte des produits de la criminalité et de l'Unité mixte d'enquête sur le crime organisé ont effectué une perquisition au domicile de Magistrale.

Cinq autres personnes ont déjà été arrêtées en lien avec ce meurtre, et la SQ a souligné que d'autres arrestations pourraient suivre.

Salvatore Montagna, ancien chef par intérim de la famille mafieuse new-yorkaise des Bonanno, a été tué à Charlemagne, en banlieue de Montréal, le 24 novembre 2011.

Né à Montréal, mais élevé en Sicile, Montagna avait déménagé aux États-Unis à l'âge de 15 ans, mais n'avait jamais obtenu la citoyenneté américaine. Il avait été déporté au Canada en 2009 après avoir refusé de témoigner devant un grand jury sur le pari illégal.

Il était rentré à Montréal quelques mois avant que les membres de la famille du clan montréalais des Rizzuto commencent à tomber sous les balles.

Selon certaines sources, Montagna s'activait à réorganiser la mafia montréalaise et se voyait comme le prochain chef.

Son décès est survenu après une série d'assassinats et de disparitions liés à la mafia montréalaise, qui était alors en pleine guerre de pouvoir.

Raynald Desjardins, une figure importante du crime organisé à Montréal et proche de Vito Rizzuto, avait été victime d'une tentative de meurtre peu de temps avant l'assassinat de Montagna.

Un peu moins d'un mois après le meurtre de Montagna, le 20 décembre 2011, cinq personnes ont été arrêtées en lien avec l'affaire.

Desjardins et trois autres personnes, Vittorio Mirarchi, Felice Racaniello et Jack Simpson, ont été accusés de complot pour meurtre.

Magistrale avait également été arrêté, mais n'avait fait face qu'à des accusations moindres liées à la possession et à l'entreposage d'armes à feu, avec une autre personne, Calogero Milioto. Ce dernier a depuis aussi été accusé de meurtre.

Desjardins a récemment tenté, sans succès, d'éviter d'avoir à témoigner devant la Commission Charbonneau.