NOUVELLES

Rory McIlroy peut redevenir le numéro un avec un gain à l'Omnium de Houston

26/03/2013 05:11 EDT | Actualisé 26/05/2013 05:12 EDT

HUMBLE, États-Unis - Rory McIlroy a la chance de reprendre son premier rang mondial avec une victoire à l'Omnium de Houston, cette semaine.

Tiger Woods l'a détrôné en l'emportant à Bay Hill mais pour l'instant, McIrory ne s'en fait pas avec ça, surtout avec le Tournoi des maîtres qui sera disputé dans deux semaines.

«Je vais arriver là-bas un peu plus dans l'ombre, a dit McIlroy. Ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose.»

McIlroy a délaissé le tournoi de Bay Hill et a passé du bon temps à Miami, regardant sa copine Caroline Wozniacki jouer à Key Biscayne et frappant des coups de départ dans un club municipal avec cette dernière et Novak Djokovic, le numéro un du tennis masculin.

McIlroy a remporté quatre tournois en 2012 dont le Championnat de la PGA, ce qui l'a fait accéder au sommet du circuit.

Il a conclu une entente avec Nike pendant la saison morte mais a connu des ennuis en début de saison actuelle, ce qui a fait dire à certains qu'il s'ajustait difficilement à son nouvel équipement.

McIlroy ne s'est pas qualifié pour les dernières rondes à Abu Dhabi, a perdu au premier tour du Championnat par trou et a quitté en deuxième ronde à la Classique Honda. Il a finalement vu des signes de progrès avec un 65 en dernier parcours à Doral, terminant huitième, et il se dit confiant à quelques jours de l'Omnium de Houston, au club Redstone.

«Nous ne sommes pas des machines, a t-il dit. Il va y avoir des périodes plus difficiles. Il faut juste être patient et avoir la capacité de bien identifier sur quoi il faut travailler. J'ai bien joué récemment, et je pense vraiment être sur le bon chemin.»

Après le tournoi, McIlroy s'envolera vers Haïti, où il va rencontrer des familles affectées par le tremblement de terre de 2010 là-bas. Il agit comme ambassadeur de l'Irlande pour l'UNICEF.

«La dernière fois où j'y suis allé (en 2011), ça m'a vraiment ouvert les yeux et vraiment fait apprécier ce que j'ai, a confié McIlroy. Ça fait du bien de pouvoir faire ce genre de séjour et de parler de causes aussi importantes. C'est une expérience que je valorise beaucoup.»

PLUS:pc