DIVERTISSEMENT

Cabaret: Paul Doucet a dû quitter la production pour des raisons de santé

26/03/2013 04:04 EDT | Actualisé 26/05/2013 05:12 EDT
PC

Le comédien Paul Doucet devait faire partie de la distribution de la nouvelle mouture de Cabaret, adaptation québécoise du classique de Broadway mise en scène par Denise Filiatrault. Or, la semaine dernière, lors de la première montréalaise du spectacle, la tête d'affiche d'Unité 9 n'était pas sur la scène de la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau. C'était plutôt Yvan Benoît qui portait les habits de Herr Schultz, personnage que devait originalement interpréter Paul Doucet. Et il en sera ainsi jusqu'à la fin de la tournée.

Un communiqué avait été émis plus tôt cette année pour annoncer que Paul Doucet ne pourrait prendre part à l'aventure de Cabaret tel que prévu pour des raisons de conflits d'horaire. Rencontré à la conférence de presse du prochain Gala Artis, mardi, l'homme a précisé la nature de l'imbroglio qui a changé ses plans.

« J'ai dû laisser la production pour des raisons d'ordre médical, a-t-il expliqué. Finalement, c'a bien été. Je devais subir une intervention qui allait avoir lieu entre le début des répétitions et le commencement de la tournée, mais on ne savait pas exactement quand. Puisque trois semaines de récupération allaient ensuite être nécessaires, ça mettait la troupe dans l'eau chaude. J'ai donc jasé avec Denise (Filiatrault), et on en a conclu que c'était préférable que je me retire. J'ai été obligé de laisser tomber. »

Cette modification à son agenda permettra toutefois à Paul Doucet de réaliser un grand rêve avec quelqu'un qui lui est très cher.

« Le 3 avril, je pars en Europe avec mon père, a fièrement déclaré l'artiste. On sera ensemble, juste lui et moi, pour sept jours. On se paie un beau cadeau qu'on voulait s'offrir depuis longtemps. Ce sera bien particulier. »

À son retour, l'acteur se prêtera au tournage de la deuxième saison du téléroman Unité 9. C'est d'ailleurs sa performance dans la peau de Georges, dans la série à succès de Radio-Canada, qui a valu à Paul Doucet sa toute première nomination à vie au Gala Artis, ce qui l'émeut énormément. Ses camarades Guylaine Tremblay et Micheline Lanctôt figurent aussi dans la liste des nommés.