NOUVELLES

Onzième jour sans banques à Chypre

26/03/2013 03:06 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

Toutes les banques de Chypre ont gardé leur rideau baissé mardi, pour la onzième journée consécutive, et malgré l'annonce tardive de la prolongation de leur fermeture, les Chypriotes ne se sont pas précipités vers les banques mardi matin.

Après avoir initialement annoncé une réouverture mardi, sauf pour les deux plus grosses banques du pays, Laïki Bank et Bank of Cyprus, la Banque centrale chypriote a finalement repoussé l'ouverture à jeudi, dans un communiqué publié dans la nuit de lundi à mardi.

Si nombre de Chypriotes avaient prévu de se rendre au guichet, l'information a circulé rapidement et aucune queue ne s'était formée devant les établissements bancaires du centre de Nicosie mardi.

"On finit par s'y habituer", plaisante Paris, gérant d'un salon de coiffure, avant de reconnaître, la mine assombrie, que la fréquentation de son salon a diminué d'au moins un tiers ces dix derniers jours.

Les retraits ont été limités à 100 euros par jour, "et quand les gens n'ont pas assez de liquide, ils se concentrent sur l'essentiel", souligne-t-il.

Les banques n'ont pas rouvert depuis le 16 mars, devant la menace de retraits massifs de fonds après l'annonce d'un plan de sauvetage européen dans le cadre duquel Nicosie s'est engagé à faire contribuer les déposants, en contrepartie d'un prêt de 10 milliards d'euros. Si elles rouvrent jeudi, elles seront restées fermées pendant six jours ouvrés au total, les deux lundis étant fériés.

Le ministre chypriote des Finances, Michalis Sarris, a pris la décision de prolonger la fermeture des banques jusqu'à jeudi sur les conseils du gouverneur de la Banque centrale, Panicos Demetriades, dans le but "d'assurer le bon fonctionnement de tout le système bancaire", a indiqué la Banque centrale en début de nuit.

Quelques heures plus tôt, elle avait annoncé que toutes les banques, sauf les deux les plus importantes, la Bank of Cyprus et la Laiki Bank, seraient rouvertes mardi après une fermeture de dix jours.

La décision de rouvrir la plupart des banques est survenue après que Chypre soit parvenue dans la nuit de dimanche à lundi à un accord avec les bailleurs de fonds niternationaux (Union européenne, BCE et Fonds monétaire international) pour éviter la faillite et une sortie de la zone euro, au prix de lourdes pertes pour les créanciers de la Bank of Cyprus et la fermeture pure et simple de la Laiki Bank.

cnp/hj

PLUS:afp