NOUVELLES

Mega Brands annonce une réduction de sa dette et de ses paiements d'intérêt

26/03/2013 01:09 EDT | Actualisé 26/05/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'action de Mega Brands a atteint mardi son plus haut niveau en plus de trois ans après que le fabricant de jouets eut annoncé une forte réduction de sa dette, trois investisseurs ayant accepté de convertir leurs bons de souscription en actions.

Le capital des débentures en circulation de la société montréalaise sera conséquemment réduit de 62,4 millions $ à 52,2 millions $ en vertu du plan annoncé mardi. Il s'agit d'une baisse de 63 pour cent par rapport à la dette de 141,7 millions $ que les débentures représentaient lors de leur émission il y a trois ans.

«Cette importante réduction de la dette solidifiera notre situation financière et contribuera directement au bénéfice net par l'entremise d'une baisse de notre charge d'intérêts à compter du deuxième trimestre de l'exercice», a expliqué dans un communiqué le président et chef de la direction de Mega Brands (TSX:MB), Marc Bertrand.

L'action de Mega Brands a grimpé mardi jusqu'à 14,60 $, avant de retraiter quelque peu et clôturer à 14,56 $, ce qui représente une hausse de 76 cents, soit 5,5 pour cent. Il s'agit de son niveau le plus élevé depuis janvier 2010.

Les débentures ont un taux d'intérêt de 10 pour cent annuellement et Mega Brands s'attend à ce que la recapitalisation réduise ses dépenses d'intérêt ayant un effet sur la trésorerie avant impôts d'environ 6,2 millions $ par année, soit environ 22 cents par action.

Trois actionnaires significatifs de Mega Brands — Fairfax Financial Holdings (TSX:FFH), le président de l'entreprise Victor Bertrand (père) et Placements Trimark — ont accepté d'acheter un total de 53,3 millions d'actions en exerçant les bons de souscription émis en 2010.

En outre, quatre firmes d'investissement ont accepté d'échanger tous leurs bons de souscription pour des actions de Mega Brands en vertu d'une option sans décaissement.

D'autres détenteurs de bons de souscription auront aussi l'occasion de participer à l'échange de dette contre actions mais gardent l'option d'utiliser leurs bons de souscription pour acheter des actions additionnelles au prix d'exercice de 9,94 $ par action.

Selon Gerrick Johnson, de BMO Marchés des capitaux, la décision qu'ont pris la majorité des investisseurs d'exercer leurs bons de souscription envoie un signal optimiste au marché en ce qui a trait à leur niveau de confiance envers Mega Brands, parce qu'ils abandonnent le taux d'intérêt de 10 pour cent des débentures à la faveur des actions de la société.

Mega Brands sera en mesure de réduire sa dette plus rapidement que prévu grâce à l'amélioration de sa performance financière, a estimé Gerrick Johnson, alors qu'elle continue à se remettre de l'impact de plusieurs rappels de certains de leurs jouets magnétiques — ce qui avait grandement affecté sa réputation et réduit ses ventes de façon importante.

«Cela n'aurait pas été possible si le cours de l'action était inférieur à 9,96 $», a noté M. Johnson. «Personne n'exercerait rien.»

Les bons de souscription et les débentures ont été émis au début 2010 dans le cadre d'un important plan de recapitalisation de Mega Brands, après plusieurs années de difficultés. Depuis, son sort s'est amélioré.

Après l'exercice des bons de souscription, Fairfax détiendra 29,2 pour cent des actions de Mega Brands, suivi de Trimark avec 18,4 pour cent et Victor Bertrand avec 10,4 pour cent.

PLUS:pc