NOUVELLES

L'ocroi du siège de la Syrie par l'opposition est un "vol" (Damas)

26/03/2013 08:01 EDT | Actualisé 26/05/2013 05:12 EDT

La presse officielle syrienne a qualifié mardi de "vol" la décision de la Ligue arabe d'octroyer le siège de la Syrie à l'opposition.

A l'initiative du Qatar, la Ligue arabe a décidé d'accorder le siège de la Syrie, vacant depuis la suspension de ce pays en raison de la répression en novembre 2011, à l'opposition et son chef démissionnaire Ahmad Moaz al-Khatib a pris la parole devant les chefs d'Etat arabes réunis à Doha.

Constituée à Doha en novembre 2012, la Coalition de l'opposition a été reconnue par plus d'une dizaine de pays et d'organisations internationales comme "le représentant légitime du peuple syrien".

"Ce vol commis par l'émirat du Qatar et d'autres collaborateurs, ainsi que par d'autres régimes arabes traîtres, en accordant à la coalition sponsorisée par Doha le siège de la Syrie à la Ligue arabe, est un crime du point de vue légal, politique et moral", assure le quotidien pro-gouvernemental Techrine.

"L'Etat syrien sous la direction de Bachar al-Assad existe toujours pleinement à travers son peuple, son armée, ses institutions, ses services, ses autorités législative, exécutive et judiciaire", ajoute le quotidien.

"Honte à vous, frères arabes, réunis dans la Ligue des loups", renchérit l'organe du parti au pouvoir Al-Baas.

Un autre journal proche du pouvoir, Al Watan, assure que cette décision "pose un danger très grave pour les relations diplomatiques et internationales" ajoutant que les grands perdants seront "le clan Thani (du Qatar) et le clan saoudien".

rim/ser/sw

PLUS:afp