NOUVELLES

Le pape confirme sa volonté de simplicité en restant à Sainte-Marthe

26/03/2013 10:37 EDT | Actualisé 26/05/2013 05:12 EDT
AP
Pope Francis greets faithful after celebrating his first Palm Sunday Mass, in St. Peter's Square, at the Vatican, Sunday, March 24, 2013. Pope Francis celebrated his first Palm Sunday Mass in St. Peter's Square, encouraging people to be humble and young at heart, as tens of thousands joyfully waved olive branches and palm fronds. The square overflowed with some 250,000 pilgrims, tourists and Romans eager to join the new pope at the start of solemn Holy Week ceremonies, which lead up to Easter, Christianity's most important day (AP Photo/Andrew Medichini)

Le pape François a confirmé sa volonté de simplicité qui caractérise son pontificat en restant "jusqu'à nouvel ordre" dans la résidence Sainte-Marthe au Vatican, où il est arrivé avant son élection le 13 mars, plutôt que de s'intaller dans le vaste appartement pontifical qui lui est réservé au troisième étage du palais apostolique.

"François entend rester jusqu'à nouvel ordre" dans la résidence Sainte-Marthe au Vatican, appréciant d'être "au milieu d'autres membres du clergé", plutôt que d'emménager déjà dans l'appartement où s'installent tous les papes, a annoncé mardi le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi.

L'appartement pontifical "est prêt" à la suite de petits aménagements consécutifs au départ de Benoît XVI, mais le nouveau pape "entend rester" à Sainte-Marthe, a expliqué le porte-parole devant des journalistes, sans dire quand ou si François pensait s'installer finalement dans l'appartement officiel.

La résidence Sainte-Marthe compte environ 120 chambres et a été spécialement aménagée pour héberger les cardinaux pendant les conclaves.

Hors de ces périodes extrêmement rares, des évêques, religieux et prêtres y résident en permanence.

A Sainte-Marthe, François a déjà quitté la simple chambre qui lui avait été réservée en tant que cardinal au début du conclave, pour emménager dans la suite de trois pièces qui lui était destinée après son élection, et où il peut recevoir des visiteurs dans le cadre de ses fonctions, a précisé le père Lombardi.

Selon le porte-parole, François se rend déjà pour son travail au deuxième étage du palais pontifical, où se trouve la grande bibliothèque et où les papes reçoivent leurs hôtes officiels. Il ne va dans l'appartement au troisième étage que pour l'Angelus qu'il prononce d'une fenêtre donnant sur la place Saint-Pierre.

Selon des informations de presse non confirmées, Jorge Bergoglio aurait trouvé l'appartement officiel trop spacieux et aurait même suggéré de n'en occuper qu'une partie.

Le nouveau pape argentin a multiplié les gestes de simplicité, contraires aux us et coutumes ostentatoires du Vatican, créant la surprise, l'admiration, mais parfois aussi une certaine incompréhension parmi les prélats du Saint-Siège.

Il est ainsi allé régler lui-même la facture de la chambre qu'il occupait dans une maison religieuse à Rome, a refusé la voiture officielle du pape après son élection, pris l'ascenseur avec les autres cardinaux, puis le minibus avec eux. Il a choisi des habits pontificaux sobres et a gardé sa croix pectorale en fer qu'il avait comme évêque de Buenos Aires, plutôt que de prendre la croix en or qui lui revenait.

Des cardinaux ont rapporté que le nouveau pape était venu s'asseoir le lendemain de son élection au milieu d'eux, comme si de rien n'était, à une table du petit-déjeuner du réfectoire de Sainte-Marthe. Il avait aussi désiré conserver sa petite chambre alors que la suite de trois pièces l'attendait.

Contrairement à Joseph Ratzinger, plutôt timide et solitaire, il goûte la compagnie et les gestes chaleureux.

Dans plusieurs discours et homélies, le pape argentin qui prend pour modèle Saint-François, a insisté sur la pauvreté et la lutte contre les "mondanités" dans l'Eglise catholique.

INOLTRE SU HUFFPOST

La messe inaugurale, événement mondain
Le nouveau pape François