NOUVELLES

La plus grande fonderie d'Europe transformée en musée d'art urbain

26/03/2013 04:26 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

Inscrite au patrimoine culturel mondial de l'UNESCO, l'aciérie de Völklingen, en Allemagne, accueille depuis dimanche quelques-uns des plus grands artistes d'art urbain du monde.

Le gigantesque complexe industriel, ouvert en 1873 dans la Sarre, près de la frontière française, s'étend sur 600 000 mètres2 et est traversé par un réseau de chemins de 5 kilomètres.

Jusqu'en novembre, l'aciérie, rebaptisée Völklinger Hütte, est l'hôte de la Biennale d'art urbain, qui présente quelques-unes des plus grandes créations du graffiti. Une trentaine d'artistes participent à l'événement, dont Jef Aerosol (France), JonOne (États-Unis), Retna (États-Unis) et Vhils (Portugal).

Dans cet immense complexe, ni murs blancs ni éclairage sophistiqué, les oeuvres sont exposées dans le cadre brut de l'ancienne salle des mélanges de ce joyau de l'ère industrielle.

Les 12 000 tonnes de minerai qui servaient à alimenter les six fourneaux de l'usine ont laissé place dans les silos à une salle d'exposition de 10 000 mètres2.

« [Il y a] quelque chose de fascinant, c'est comme si on nous replongeait dans notre milieu naturel », a expliqué à l'Agence France-Presse Reso, l'une des vedettes de l'exposition.

Né des graffitis apparus à la fin des années 1960 sur les métros de New York, l'art urbain s'est aujourd'hui raffiné. De la rue, il est passé dans les musées.

« Certaines oeuvres se vendent aujourd'hui 130 000 $, voire plus, s'il s'agit de stars comme Banksy », a souligné Amin Leidinger, chargé de communication du complexe.

Depuis sa transformation, la Völklinger Hütte est devenue le site le plus visité de la région et accueille entre 300 000 et 450 000 visiteurs par année.

PLUS:rc