NOUVELLES

Une victoire pour la réflexion

26/03/2013 05:01 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

Michel Therrien disait lundi matin qu'il aimait la chimie de son équipe. Ses joueurs lui ont donné raison et feront en sorte que Marc Bergevin n'aura pas l'air d'un directeur général désespéré d'ici à mercredi.

Le Canadien (23-7-5) a signé un gain sans grand suspens de 4-1 sur les Hurricanes de la Caroline (16-16-2), lundi, à Montréal, dans le dernier match de l'équipe avant la date limite des transactions.

Le Tricolore porte à trois sa séquence de victoires et se forge une avance de trois points sur les Bruins de Boston au 1er rang de la Division nord-est, mais avec un match de plus au compteur.

« Chaque équipe est dans l'inconnu, tu ne sais pas ce qui va se passer, a mentionné Carey Price, auteur de 18 arrêts. Mais on offre un bon rendement. On a très bien joué toute la saison. Et chaque match, des joueurs différents se lèvent. On fait en sorte que ce sera difficile d'apporter des changements. »

Ironiquement, un des héros du match est justement un joueur ajouté par Marc Bergevin dans les derniers jours. Avec son premier but de la saison, évidemment son premier depuis son retour avec le Tricolore, Jeff Halpern a assuré la victoire des siens tôt au deuxième vingt. Visiblement soulagé, il a levé les yeux au plafond après son but.

« Je ne savais pas quoi faire! N'essayez pas d'en tirer des conclusions. Ça faisait longtemps... je ne savais pas où regarder », a raconté Halpern, la première étoile de la rencontre.

Sur le jeu, Nathan Beaulieu a inscrit son premier point dans la Ligue nationale, à son deuxième match seulement.

« Je ne pouvais pas vraiment entendre mon nom tellement les partisans étaient bruyants. On ne se tannera jamais de les entendre crier », a commenté le jeune défenseur.

Un trio dominant

Max Pacioretty, sur son propre retour, a enfilé le but d'assurance au dernier tiers, afin de donner des résultats tangibles à un trio qui n'a jamais cessé d'embêter l'adversaire. Pacioretty a ajouté le quatrième but dans un filet désert.

Le trio de Pacioretty, David Desharnais et Brendan Gallagher a été de loin le plus menaçant avec 15 des 29 tirs des vainqueurs. Et Desharnais, après quelques soirées difficiles, s'est démarqué avec plusieurs menaces au filet adverse et du succès (12 en 16) dans les mises au jeu.

« Les chances sont là, on a été menaçants, a résumé le petit centre. Il faut contribuer à l'attaque, avoir des chances de marquer et c'est ce qu'on a fait. Et quand tu pars avec la rondelle, ça aide à créer des choses. »

« Ils ont été durs à contenir, a jugé Therrien. Ça fait deux matchs de suite où on voit leur intensité, ils sont rapides sur la rondelle et responsables dans leur zone. »

Le tournant

Les Hurricanes ont profité d'une séquence atroce du duo Andrei Markov-Alexei Emelin pour ouvrir la marque en première période. Patrick Dwyer a débordé Emelin, et ce dernier est même entré en collision avec Price. Jordan Staal a vu la rondelle se présenter sur la lame de son bâton dans l'enclave et n'a pas raté cette chance.

Le Tricolore a ensuite connu quelques séquences brouillonnes, mais une punition à Kevin Westgarth a permis aux Montréalais de retrouver leurs esprits. Les hommes de Kirk Muller ont tiré une seule fois au but dans les 13 dernières minutes du premier engagement.

« On a eu la bonne attitude pour reprendre le contrôle du match, on a créé des chances de marquer, on était premiers sur la rondelle, a expliqué Therrien. Quand tu fais ces choses-là, tu te mets en bonne position, l'adversaire devient vulnérable et peut prendre des punitions. C'est ce qui est arrivé. L'avantage numérique nous a permis de marquer avant la fin de la période et nous a mis en confiance. »

Therrien fait ici référence au filet d'Andrei Markov, d'un tir puissant de la pointe.

Pendant ce temps, les Hurricanes ne manquaient pourtant pas de chances de revenir dans le match. Les joueurs du CH ont été punis à cinq reprises. Or, pendant leurs 10 minutes en avantage numérique, les Hurricanes n'ont totalisé que... deux tirs! Des mentions spéciales reviennent à Emelin et Markov qui, après avoir mal paru d'entrée de jeu, ont passé respectivement 5:54 et 4:57 sur la patinoire en infériorité numérique.

La victoire n'est toutefois pas venue sans conséquence. Colby Armstrong est entré en collision avec Patrick Dwyer en fin de match et est retourné au vestiaire, touché au bas du corps. Aucun détail n'a été dévoilé, mais même l'observateur plus ou moins attentif aura noté qu'il semblait souffrir.

À noter :

  • Les Hurricanes présentent maintenant une fiche de 4-8-1 en 13 matchs depuis que le gardien Cam Ward s'est blessé à un genou. Ils ont perdu huit de leurs neuf dernières rencontres.

PLUS:rc