NOUVELLES

Des Algériens interdits d'aller au forum social mondial à Tunis (syndicat)

26/03/2013 02:11 EDT | Actualisé 26/05/2013 05:12 EDT

Les autorités algériennes ont interdit à une centaine de militants de se rendre en Tunisie voisine pour participer à la réunion annuelle du Forum social mondial (FSM), selon un responsable syndical mardi.

Deux bus transportant des militants d'organisations syndicales et de la société civile ont été arrêtés lundi avant l'aube au poste-frontière algérien, où "leurs passeports ont été saisis pour être photocopiés", a déclaré le président du Syndicat national autonome de l'administration publique algérienne, Rachid Malaoui.

Après des heures d'attente, "les garde-frontières algériens ont annoncé aux 96 militants algériens, dont 14 femmes, qu'ils ne pouvaient pas passer la frontière", a ajouté par téléphone à l'AFP M. Malaoui, confirmant des informations circulent sur Facebook.

Une tentative de passer par une autre frontière terrestre a échoué et une militante qui tentait de prendre ce jour l'avion pour Tunis au départ d'Alger a été empêchée de le faire, a-t-il poursuivi.

"Vous ne pourrez entrer en Tunisie qu'après le 30 mars", leur ont dit les garde-frontières, selon M. Malaoui, soit après la fin du Forum social mondial, la réunion annuelle alter-mondialiste.

"C'est la Corée du Nord. Vous ne pouvez pas sortir. Il y a des restrictions jusqu'après le forum", s'est insurgé M. Malaoui.

Il n'a pas été possible d'obtenir le moindre commentaire officiel.

La délégation algérienne comprenait des membres du syndicat national autonome, de la Ligue de défense des droits de l'Homme algérien, SOS disparus, du Comité national des chômeurs et d'autres syndicats autonomes.

bmk/tp

PLUS:afp