NOUVELLES

Téléfilm Canada financera une coproduction avec la Belgique, mettant en vedette Guylaine Tremblay

25/03/2013 03:47 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT

Huit projets de longs métrages en langue francophone et anglophone, dont cinq en provenance du Québec, se partageront le pactole de 6,2 millions de dollars en subventions alloué par Téléfilm Canada.

Trois oeuvres québécoises de langue française ont été sélectionnées. Il s'agit du prochain projet du réalisateur Sylvain Archambault (Piché : entre ciel et terre, Pour toujours, les Canadiens!), qui s'intitulera La garde et qui mettra en vedette Antoine L'Écuyer et Paul Doucet.

Deux coproductions entre la Belgique et le Canada - dans lesquelles la participation canadienne est minoritaire - bénéficieront également du soutien financier de Téléfilm Canada.

Le premier, Morrocan gigolos, raconte l'histoire de trois amis qui s'improvisent gigolos afin d'amasser de l'argent pour réaliser leur rêve : ouvrir un kiosque de nourriture à Bruxelles. Deux acteurs québécois bien en vue, Guylaine Tremblay et François Arnaud, ont décroché des rôles dans ce long métrage scénarisé et réalisé par Ismaël Saidi.

L'autre, qui s'intitule Tokyo fiancée, est une adaptation cinématographique du livre Ni d'Ève ni d'Adam, signé par la prolifique romancière Amélie Nothomb. Pour l'instant, la seule actrice dont la participation est confirmée est la jeune Belge Pauline Étienne. Le cinéaste Stefan Liberski assure à la fois la scénarisation et la réalisation de l'oeuvre.

Deux projets québécois de langue anglaise seront aussi financés par Téléfilm Canada.

La Presse Canadienne

PLUS:rc