NOUVELLES

Syrie: un avion civil touché par des tirs dans le nord-ouest (ONG)

25/03/2013 02:20 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

Un avion civil a été touché lundi par des tirs de batteries anti-aériennes alors qu'il survolait la région d'Idleb dans le nord-ouest de la Syrie, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'organisation basée en Grande-Bretagne et qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales et militaires, n'était pas en mesure dans l'immédiat de donner de détails sur l'avion ou de préciser si l'appareil avait été abattu.

"Une fumée noire s'est dégagée d'un avion civil après que l'appareil eut été visé par des batteries anti-aériennes au nord de la ville de Maaret al-Noomane, dans la province d'Idleb", a indiqué l'OSDH.

Le président de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, a indiqué à l'AFP que des témoins sur place avaient vu l'avion descendre lentement mais sans être en mesure de dire si l'appreil s'était finalement écrasé au sol.

M. Abdel Rahmane a indiqué que deux avions civils avaient déjà été visés par le passé dans l'est et le nord du pays par les rebelles qui les soupçonnaient de transporter des militaires ou des équipements pour l'armée du régime.

"On ne sait pas s'il transportait des militaires, des civils ou du matériel militaire", a-t-il dit au sujet de cet avion touché lundi.

L'armée a par ailleurs repris lundi de larges parties du quartier symbole de Baba Amr dans la ville de Homs (centre), deux semaines après l'assaut lancé par les rebelles contre ce secteur déjà théâtre des combats les plus violents en 2012.

"Les combats, très violents entre armée et rebelles au cours derniers jours, se concentrent désormais aux abords de Baba Amr", indique l'OSDH.

L'armée de l'air, principale atout du régime de Bachar al-Assad face à une rébellion moins équipée, a lancé des raids lundi contre de nombreuses régions à travers la Syrie, notamment à Idleb où des dizaines de personnes ont été blessées à la suite de bombardements sur la localité de Kafartkahrim.

Au moins 68 personnes ont été tuées lundi -- 25 civils, 25 rebelles et 18 soldats-- dans les bombardements et les combats, selon un bilan provisoire de l'OSDH.

ram/vl

PLUS:afp