NOUVELLES

Ontario: la première ministre dénonce un rituel d'initiation dans une université

25/03/2013 05:16 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

TORONTO - La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a condamné lundi ce qui semble être un rituel d'initiation dans une université torontoise.

L'incident implique un groupe d'étudiants de génie de l'université Ryerson qui passaient une épreuve pour devenir les leaders de l'initiation des étudiants de l'an prochain.

Une vidéo mise sur YouTube montre des étudiants, hommes et femmes, rampant sur une patinoire à moitié fondue sur le campus, ne portant que leurs sous-vêtements.

D'autres étudiants vêtus de combinaisons de travail bleues crient à leur endroit, et certains leur lancent des balles de neige. Un des observateurs semble donner une fessée à une participante qui rampe sur la glace.

Mme Wynne a déclaré que de tels rituels d'initiation n'avaient pas de place dans la communauté universitaire. Elle les a qualifiés de dépassés et a dit que tout devait être fait pour que les étudiants, peu importe leur établissement, soient en sécurité.

L'incident, survenu jeudi, a également été dénoncé par l'université Ryerson. Son président, Sheldon Levy, a décrié l'événement comme troublant et dégradant.

«Il n'y a pas d'excuses pour les activités complètement inacceptables qui ont eu lieu et toute personne qui dit que c'est ''seulement pour s'amuser'' ou ''pour bâtir l'esprit de communauté'' n'a pas sa place à Ryerson» déclare-t-il dans un communiqué.

Les responsables de l'université devaient rencontrer les membres de l'association étudiante de génie lundi pour discuter des conséquences.

La présidente de l'association, Rose Ghamari, a rétorqué que l'événement sur la patinoire de la semaine dernière concluait 45 minutes d'activités — la plupart des sauts et de la danse — qui avaient pour but de bâtir l'esprit d'équipe parmi les futurs leaders d'initiation.

La tradition dure depuis sept ans et c'est la première fois qu'elle fait réagir ainsi, a-t-elle soutenu.

PLUS:pc