NOUVELLES

Mariage gai : François Hollande ne bronche pas malgré les manifestations

25/03/2013 08:18 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

Le débat sur la légalisation du mariage gai et de l'adoption par des couples de même sexe continue d'enflammer la France où le président François Hollande maintient la position du gouvernement. M. Hollande entend aller de l'avant avec le projet de loi malgré les débordements de la manifestation de dimanche à Paris.

« On respecte une mobilisation importante, de gens venus de toute la France », mais « on ira jusqu'au bout », a déclaré l'entourage de M. Hollande, soulignant que « le processus parlementaire est déjà bien engagé ».

Adopté en première lecture à l'Assemblée nationale, le projet de loi permettant le mariage gai et l'adoption par des couples de même sexe sera étudié par le sénat à compter du 4 avril.

L'Élysée a exclu la possibilité de recevoir les leaders des opposants au projet de loi.

Manifestation et débordements

Dimanche, des milliers d'opposants au mariage gai ont manifesté au coeur de Paris contre le projet de loi. Bien qu'il ait commencé dans une atmosphère bon enfant, l'événement a dégénéré lorsque des manifestants ont dévié de l'itinéraire qui avait été remis à la police.

Alors que l'événement tirait à sa fin, environ 100 jeunes ont voulu accéder à l'avenue des Champs-Élysées, bloquée par la police.

La présidente du Parti chrétien démocrate, Christine Boutin, qui aurait été aspergée de gaz lacrymogènes, a demandé la démission du préfet de police de Paris et du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

« C'est inacceptable d'envoyer des gaz contre des enfants. Est-ce qu'il est normal qu'on ait des forces de l'ordre dans la République qui tirent sur des familles et des enfants? », a déploré l'ancien ministre UMP Laurent Wauquiez.

On ne rapporte pas de blessés.

La police a évalué la foule à 300 000 personnes alors que les organisateurs estiment le nombre de manifestants à 1,4 million. Le 13 janvier, la précédente manifestation avait réuni 340 000 participants, selon la police, un million selon les organisateurs.

Les organisateurs du rassemblement ont dit espérer que l'événement influencerait le débat au Sénat. Les manifestants demandent au président François Hollande de retirer le texte du projet de loi et de le soumettre à un référendum. Approuvée en février, la mesure sera voté en avril prochain par la Chambre des députés.

Selon les sondages, une majorité de Français est toujours en faveur du mariage entre personnes de même sexe, mais ce nombre tend à diminuer. Les sondages révèlent toutefois que les électeurs français sont moins ouverts à l'adoption par les couples homosexuels.

PLUS:rc