NOUVELLES

Le vice-président principal de Dessau, Rosaire Sauriol, démissionne

25/03/2013 04:12 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Quelques jours après avoir livré un témoignage devant la Commission Charbonneau, Rosaire Sauriol a démissionné de son poste de vice-président principal chez Dessau, a annoncé lundi la firme de génie.

La démission de M. Sauriol, qui était à l'emploi de Dessau depuis 1986, a pris effet de façon immédiate.

La firme de génie a souligné dans un bref communiqué les efforts réalisés par M. Sauriol depuis 2009 afin de corriger une situation qu'elle a jugé «inacceptable», «notamment en modifiant ses pratiques d'affaires et en renforçant (...) son code d'éthique».

La Commission sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction (Commission Charbonneau) a entendu la semaine dernière le témoignage de M. Sauriol, qui a notamment indiqué que son entreprise avait versé plus de 1 million $ au Parti libéral du Québec et au Parti québécois entre 1998 et 2010. La firme avait aussi fait appel à des proches et des employés pour des contributions, avait-il précisé.

M. Sauriol a aussi admis que Dessau avait participé à un système de collusion à Montréal dans les années 2000. Il a déclaré avoir fait pour 2 millions $ de fausse facturation pour dégager de l'argent comptant afin de contribuer financièrement aux partis politiques. Les employés qui faisaient des dons étaient ensuite remboursés par l'entreprise.

PLUS:pc