NOUVELLES

Le milliardaire russe Berezovski serait mort par pendaison

25/03/2013 08:39 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

Les premiers résultats de l'autopsie pratiquée sur le corps de Boris Berezovski suggèrent que le milliardaire russe, retrouvé mort la semaine dernière dans sa résidence en banlieue de Londres, pourrait être mort par pendaison, a révélé la police lundi.

Selon le commissaire Kevin Brown, les enquêteurs n'ont trouvé « aucune preuve de l'implication d'une tierce personne ».

Les examens toxicologiques et histologiques n'ont pas encore été réalisés et leurs résultats ne seront pas connus avant plusieurs semaines. Toutefois, les résultats préliminaires indiquent que la pendaison pourrait expliquer la mort de l'homme de 67 ans.

Des enquêteurs britanniques spécialisés dans les environnements contaminés par des substances nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques n'ont « rien trouvé de suspect » à la résidence de Boris Berezovski, a-t-on appris dimanche.

Le milliardaire russe a été retrouvé sur le plancher de sa salle de bain par l'un de ses employés, samedi. Il habitait à Ascot, dans le sud de l'Angleterre, à une soixantaine de kilomètres de Londres.

Boris Berezovski était établi en Grande-Bretagne depuis plus de dix ans, après s'être brouillé avec Vladimir Poutine.

Spéculations

Alors que les premiers indices de source policière laissent croire à un suicide, certains ont avancé la thèse de l'assassinat. Même ses proches ne s'entendent pas sur la probabilité d'un suicide, certains avançant son état dépressif récent, d'autres écartant cette thèse.

Au cours de sa vie, Boris Berezovski a été la cible d'au moins deux tentatives d'assassinat, ont révélé des médias britanniques. Il faisait partie d'un groupe d'exilés qui n'hésitaient pas à critiquer le pouvoir russe, et particulièrement le président Poutine.

L'un deux, Alexandre Litvinenko, a été empoisonné au polonium en novembre 2006. La veuve de M. Litvinenko estime d'ailleurs qu'il est « peu probable » que Boris Berezovski se soit suicidé et souligne qu'il « avait beaucoup d'ennemis ».

PLUS:rc