NOUVELLES

Le Met de New York se défend de flouer les visiteurs

25/03/2013 01:39 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT

Avant de pouvoir admirer les toiles de Picasso, de Renoir et autres Rembrandt, les visiteurs du Metropolitan Museum of Art (Met) sont invités à débourser 25 $ de frais d'admission.

Mais beaucoup de personnes, surtout les touristes, ne remarquent pas qu'il est écrit, en petits caractères au bas de l'affiche, qu'il s'agit d'une suggestion.

S'ils demandent des précisions sur les frais d'entrée, on leur répondra que le montant de 25 $ a été fixé à titre indicatif, mais qu'il n'est pas nécessaire de payer, même un sou, pour avoir accès aux expositions.

La confusion entourant les droits d'entrée de ce musée, qui attire environ 6 millions de visiteurs par année, est à l'origine du dépôt d'un recours collectif.

Dans cette action judiciaire, les plaignants, un New-Yorkais et deux touristes originaires de République tchèque, accusent le Met de flouer le public en laissant croire que l'entrée est payante.

Selon le recours collectif, la stratégie de marketing de l'établissement muséal contrevient à une loi de l'État de New York prévoyant que l'accès au musée est gratuit au moins cinq jours et deux soirs par semaine.

En échange, le musée reçoit une subvention annuelle de la Ville et n'a pas à payer le loyer de l'établissement, situé sur la très huppée Fifth Avenue, dans Central Park.

Selon le porte-parole du Met, Harold Holzer, l'établissement n'est coupable d'aucune tromperie. Il explique que la politique de contribution volontaire est en place depuis plus de quatre décennies.

« Nous sommes convaincus que les tribunaux réglera cette poursuite judiciaire insupportable », a-t-il affirmé.

En intentant un recours collectif, les plaignants cherchent à obtenir un dédommagement pour les abonnés du musée et les visiteurs qui ont effectué un paiement par carte de crédit au cours des dernières années.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc