NOUVELLES

Johnson & Johnson rappelle ses appareils de mesure du taux de sucre

25/03/2013 07:36 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

Le fabricant Johnson & Johnson a lancé un rappel pour ses appareils de mesure du taux de glucose dans le sang, les OneTouch VerioIQ, parce qu'ils n'émettent pas de signal avertisseur lorsque la glycémie atteint un certain seuil dangereusement élevé.

Le OneTouch, plutôt que de prévenir le patient, s'éteint après avoir dépassé un certain taux de sucre. Le rappel vise les marchés canadien et américain.

Les appareils sont fabriqués par le département LifeScan de Johnson & Johnson, qui en fournira gratuitement un nouveau à tous les patients.

Selon le fabricant, l'appareil s'éteint lorsque le niveau de glucose dépasse le 1,024 milligramme par décilitre. Un tel taux est extrêmement élevé et requiert une intervention médicale immédiate.

Il est très rare que le taux de glucose franchisse cette barrière chez un individu, mais un patient qui se trouverait aux prises avec ce genre de situation et n'en serait pas avisé par son appareil s'exposerait à des risques pour la santé très sérieux, voire mortels, a déclaré Johnson & Johnson.

Le bureau de LifeScan en Colombie-Britannique, basé à Burnaby, a fait savoir qu'environ 60 000 utiilisateurs d'OneTouche VerioIQ au Canada, ajoutant toutefois qu'aucun cas de blessures ou d'incident malheureux en lien avec cette affaire n'avait été rapporté sur le territoire.

Les diabétiques doivent surveiller leur taux de glycémie et le maintenir à 160 milligrammes, ou moins, par décilitre. Ils contrôlent habituellement leur taux de sucre peu de temps après un repas.

Lorsque le taux dépasse légèrement ce seuil, le sucre excédentaire peut abîmer, avec le temps, les vaisseaux sanguins, le coeur, les reins, les yeux et d'autres organes, entraînant parfois des complications sévères telles la perte de la vue, des défaillances rénales et l'amputation de jambes ou encore une mort prématurée.

PLUS:pc