NOUVELLES

Entre décote et "bad bank", Chypre va restructurer son secteur bancaire

25/03/2013 12:53 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

Le plan de sauvetage de Chypre conclu lundi entre ce pays et la Troïka (Union européenne, Fonds monétaire international et Banque centrale européenne) prévoit une restructuration de son secteur bancaire. En voici les principaux points.

- FAILLITE POUR LAIKI BANK

La deuxième banque du pays va subir une mise en faillite ordonnée et sera scindée en deux avec mise sur pied d'une "good bank" et d'une "bad bank".

La "good bank", ou banque saine, reprendra neuf milliards d'euros de dette de Laiki Bank envers la Banque centrale européenne mais aussi les dépôts de ses clients dans la limite de 100.000 euros, avant d'être à terme fusionnée avec Bank of Cyprus.

La "bad bank", ou banque poubelle, est une structure de défaisance dans laquelle seront transférés les actifs douteux. Son objectif est de liquider au meilleur prix les actifs repris, pour limiter les pertes pour l'actionnaire. Elle est amenée à disparaître au fil du temps.

- RECAPITALISATION POUR BANK OF CYPRUS

Le second établissement concerné par le plan d'aide échappe à la faillite mais va devoir subir une recapitalisation, afin de renforcer sa solidité financière.

Outre les actionnaires et les porteurs de créances de l'établissement, les déposants seront également sollicités. Là encore, leurs 100.000 premiers euros de dépôts seront garantis et, au-delà, ils subiront une décote.

- COMMENT VA FONCTIONNER LA DECOTE ?

Une décote, ou "haircut" dans le jargon de la finance, vise à revoir au rabais les sommes dues par le débiteur. En l'occurence, en vertu de l'accord conclu, cela signifie que les clients de Bank of Cyprus verront, au-dessus de 100.000 euros, une partie de leur argent être transformé en participations pour renforcer les fonds propres de la banque, une autre partie étant elle perdue dans une proportion encore à définir.

En revanche, les actionnaires et créanciers seront eux totalement mis à contribution.

- QUAND LES BANQUES CHYPRIOTES VONT-ELLES ROUVRIR ?

Fermées depuis l'annonce du premier accord, resté lettre morte, entre Chypre et la Troïka, les banques du pays rouvriront mardi, à l'exception des deux touchées par le plan qui ne le feront que jeudi.

L'objectif pour le pays est d'éviter un "bank run", c'est-à-dire un mouvement généralisé de retraits des dépôts par les clients des établissements qui ne sont pas concernés par l'accord, comme cela s'était produit aux Etats-Unis lors de la crise de 1929 et avait déclenché des faillites en chaîne dans le secteur bancaire. Des mesures de contrôle de capitaux ont déjà été décidés pour éviter ce risque.

mch/jld/vl

PLUS:afp